Algeriades > 2001 > Hélène Cuenat

  La Porte verte d’Hélène Cuenat

Professeur de lettre et militante communiste, Hélène Cuenat rejoint le réseau Jeanson dès le mois d’octobre 1957. Arrêtée en février 1960 et condamnée à dix ans de prison, elle s’évadera de la prison de la Petite Roquette un an plus tard.
La Porte verte revient sur son engagement durant la guerre d’Algérie.



- 28 avril 2001, Rencontre avec l’auteur, avec la participation de Robert Davezies, Ali Haroun, Francis Jeanson et Georges Morin, Centre Culturel algérien, Paris



La Porte verte
d’Hélène Cuenat
(Saint-Denis, Bouchène, 2000)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.