Algeriades > 2009 > Hayet Ayad

  Hayet Ayad

Né en Alsace de parents algériens, avec le kabyle pour langue maternelle, Hayat Ayad a l’oreille nomade. Elle créé un ensemble en 1990 et enregistre Voix de la Méditerranée (Solstice) avant d’être invitée sur le disque Mammas (BMG) qui réunit sa voix à celles de l’Italienne Lucilla Galeazzi et de l’Espagnole Equidad Barrès sur des compositions de Philippe Eidel.
Elle fut régulièrement des concerts conduits par Miqueu Montanaro et l’ensemble Vent d’Est et a participé à l’enregistrement des trois opus de Ballade pour une mer qui chante en compagnie notamment de Nena Venetsanou (Grèce), Senem Diyici (Turquie) et Pedro Aledo (Espagne).
De son timbre grave, Hayat Ayad s’intéresse depuis ses débuts au répertoire des romances et cantigas de l’Espagne des trois cultures musulmanes, chrétienne et juive et aux chants traditionnels du bassin méditerranéen, comme en témoignent les albums Cantigas et romances et Chants d’amour et de sagesse (Solstice/WMD)
Inspiré des répertoires médieval et arabo-andalou, le récital qu’elle a donné en février 2002 à l’Institut du Monde Arabe est né de sa rencontre avec le violoniste et chef d’orchestre marocain Mohamed Briouel. (photo © Jeff Dantin)



- 22, 23 février 2002, "Méditerranée, Méditerranées", Paris / Institut du Monde Arabe

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.