Algeriades > 2012 > Hamid Ben Mahi | حميد بن ماحي

  La Géographie du danger de Hamid Skif par Hamid Ben Mahi

L’auteur de La Géographie du danger, le poète, journaliste et écrivain algérien Hamid Skif, est décédé le 18 mars 2011 dans un hôpital de Hambourg, des suites d’une longue maladie. De son vrai nom Mohamed Benmebkhout, Hamid Skif s’est éteint trois jours avant ses 60 ans. Il a été inhumé le 24 mars, au cimetière de Ain El-Beida, à Oran.
Chorégraphiée et interprétée par Hamid Ben Mahi, sa Géographie du danger est en tournée. Lors de la représentation du 22 mars, Hamid Ben Mahi a rendu hommage à Hamid Skif : "j’ai eu la chance de le rencontrer, lors de la première, j’avais gardé le contact". Du fait de la disparition de l’auteur, "cette représentation à Nérac est [...] encore plus forte, c’est un hommage. Je veux continuer à faire résonner sa parole". (La Dépêche, 23/03)

"Je n’ai plus de nom, de prénom, rien que des pseudonymes, écrit Hamid Skif dans La Géographie du danger. Les patronymes que je m’attribue sont fonction de l’employeur. Je suis turc, arabe, berbère, iranien, kurde, gitan, cubain, bosniaque, albanais, roumain, tchétchène, mexicain, brésilien ou chilien, au gré des nécessités. J’habite les lieux de ma métamorphose. Les langues importent peu. Il suffit de connaître les mots du dictionnaire des esclaves : travail, pas de travail, porter, laver, gratter, (...), manger, payer, silence, se cacher, se taire."

Adapté du roman éponyme de Hamid Skif par Hamid Ben Mahi, La Géographie du danger met en scène l’enfermement, l’impuissance et la détresse d’un sans-papier, terré dans une mansarde, dans l’attente d’un hypothétique secours. Dans ce solo, le chorégraphe et interprète reprend la parole pour dire l’isolement, le désarroi et la peur de cet autre de nous-mêmes en paria d’une géographie du malheur et du malentendu.

Il y avait eu Chronic(s) (2002), en collaboration avec le metteur en scène et chorégraphe Michel Schweizer, un solo intimiste qui se nourrissait déjà d’une prise de parole devenue impérieuse pour se dire. Hamid Ben Mahi a poursuivi dans cette voie avec Sekel (2004), une quête davantage tournée vers le collectif, faite de mots et d’images traduits en mouvements de danse qui lui faisait déclarer : "On s’est frotté à toutes les techniques chorégraphiques, toutes les musiques, on a même dansé sur Bach, on a métissé tous azimuts, et alors ?. Qu’est-ce qu’on a à dire au fond ? Comment les gens nous voient ? Comme des robots interchangeables ? J’ai envie qu’ils sachent qui nous sommes."
Il y eut enfin Faut qu’on parle (2006), un spectacle imaginé avec le metteur en scène Guy Alloucherie, qui revenait sur le parcours personnel de Hamid Ben Mahi pour évoquer pêle-mêle l’immigration, le racisme ordinaire, la guerre d’Algérie, la cité et la danse.

Né en 1973 à Talence, près de Bordeaux, Hamid Ben Mahi a passé une petite enfance tiraillée entre son père en Algérie, où il a été emmené avec sa sœur, et sa mère en France, où il est revenu à l’âge d’entrer à l’école. Elevé au sein d’une grande fratrie, il s’éveille dès l’âge de six ans à la gymnastique avant de découvrir le hip hop à la télévision. Après des études chorégraphiques au conservatoire de région de Bordeaux, il décroche en 1996 une bourse du ministère de la Culture et s’inscrit à l’école de danse Rosella Hightower à Cannes. Deux ans plus tard, il boucle son apprentissage par un stage d’un an chez Alvin Ailey à New York.

À son retour, il rejoint la compagnie Rêvolution avant de fonder en 2000, avec Sabine Samba, sa compagnie Hors Série. Pour Edition spéciale, leur première pièce pour quatre danseurs, le tandem sera rejoint par Thomas Lafargue et Azdine Caillaud de la compagnie Six Step. Hamid Ben Mahi a continué en outre de développer son interprétation au contact de chorégraphes comme Philippe Découflé, Jean-François Duroure, Michel Schweizer et Kader Attou.
La géographie du danger a été créée en janvier 2000 au Centre Chorégraphique National de La Rochelle / Poitou-Charentes. Elle a été donnée à plus de 60 reprises.



- 27 novembre 2012, Saint-Herblain / Onyx
- 16 novembre 2012, Choisy le Roi / Théâtre Cinéma Paul Eluard
- 8 novembre 2012, Saintes / Gallia Théâtre
- 25 octobre 2012, Chartres / Théâtre
- 17 octobre 2012, Millau / Théâtre de la Maison du Peuple
- 16 octobre 2012, Rodez / Maison des Jeunes et de la Culture
- 10 avril 2012, Aubagne / Théâtre Comoedia
- 22 mars 2012, Saint Martin d’Hères / L’Heure bleue
- 9 - 10 février 2012, Montpellier / Théâtre Jean Vilar
- 4 février 2012, Berre l’Etang / Le Forum
- 3 février 2012, Marvejols / Théâtre de la Mauvaise Tête
- 15 décembre 2011, Bergerac / Centre Culturel
- 22 de octubre de 2011, feSt Festival Escénico Contemporáneo de Sevilla
- 5 octobre 2011, Montbéliard / Théâtre, Rue de l’Ecole Française, 25200 Montbéliard
- 29 - 30 septembre 2011, L’Espal / Théâtre du Mans
- 26 mai 2011, Foix / L’Estive - Scène Nationale de Foix et de l’Ariège
- 13 - 14 mai 2011, Bayonne - Scène Nationale de Bayonne Sud-Aquitaine
- 12 mai 2011, Tarbes / Le Parvis - Scène Nationale de Tarbes-Pyrénées
- 6 mai 2011, Villeneuve sur Lot / Théâtre Georges Leygues, Boulevard Georges Leygues
47300 Villeneuve sur Lot, Tel. : 05 53 70 37 24
- 21 avril 2011, Ramonville / Centre Culturel, Place Jean Jaurès, 31520 Ramonville saint Agne
- 19 avril 2011, Angers / Théâtre de l’Hôtel de Ville, 33, place Jean-XXIII, 49124 Saint-Barthélemy d’Anjou
- 25 mars 2011, Vénissieux / Théâtre
- 22 mars 2011, Nérac / Espace d’Albret, 47600 Nérac, Tel. : 05 53 97 40 50
- 15 mars 2011, Auch / Théâtre de l’Hôtel de Ville, Place de la Libération, 32000 Auch, Tel. : 05 62 05 22 89
- 10 mars 2011, Tulle / Théâtre des 7 Collines
- 22 février 2011, Ifs / Espace Jean Vilar, Square de Niederwerrn, 14123 Ifs, Tel. : 02 31 82 69 69
- 10 février 2011, Gradignan / Théâtre des 4 Saisons, Parc de Mandavit, 33170 Gradignan, Tel. : 05 56 89 03 23
- 28 janvier 2011, Arcachon / Théâtre Olympia, 21, avenue du Général de Gaulle, 33120 Arcachon, Tel. : 05 56 22 01 10
- 10 décembre 2010, Aulnay sous Bois / Festival H20
- 3 décembre 2010, Liburne / Théâtre Le Liburnia, 33500 Libourne
- 30 novembre - 1er décembre 2010, Limoges / Centre Culturel Jean Gagnant
- 26 novembre 2010, Lillebonne / Théâtre Julio Bona
- 10 novembre 2010, Istres / Théâtre de l’Olivier / 5e Rencontres à l’échelle
- 6 novembre 2010, Floirac / M270
- 4 novembre 2010 Langon / Centre Culturel des Carmes, Tel. :
- 30 octobre 2010, Pessac / Festival les Vibrations urbaines, Tel. : 05 57 02 21 53
- 28 octobre 2010, Poitiers / M3Q, TAP en collaboration avec le Festival Hip-Hop & Co, Tel. : 05 49 39 29 29
- 23 octobre 2010, Mont de Marsan / Théâtre du Péglé, Tel. : 05 58 76 18 74
- 22 octobre 2010, Torcy / Espace Lino Ventura, Tel. : 01 60 37 37 60
- 7 - 11 avril 2010, Saint-Denis, Tel. : 01 48 13 70 00
- 16 - 27 mars 2010, Bordeaux, Tel. : 05 56 33 36 80
- 13 mars 2010, Carros, Tel. : 04 93 08 76 07



La Géographie du danger
D’après le roman de Hamid Skif
Chorégraphie et interprétation de Hamid Ben Mahi
Environnement sonore : Benjamin Jaussaud, Sébastien Lamy


- La Géographie du danger de Hamid Skif
(Paris, Naïve, 2006)
(Alger, Apic, 2007)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.