Algeriades > 2001 > Gianni Guardigli

  Luci di Algeri

Véritable "requiem de fin de millénaire" pour le metteur en scène Claudio Frosi, Luci di Algeri (Lumières d’Algérie) montre une famille algérienne pauvre à l’épreuve d’un massacre terroriste. Composé de cinq monologues, ce spectacle écrit par Gianni Guardigli fait écho à la célèbre photo de Hocine d’une femme pleurant des membres de sa famille assassinés lors du massacre de Bentalha en août 1997. Parce que, tiennent à rappeler les promoteurs de Luci di Algeri, ce sont le plus souvent "les femmes, dans leur drame de mère et d’épouse, qui subissent impuissantes le poids du deuil après celui de la violence".

Dans le spectacle donné à Rome au printemps 2001, "un commentaire de musique berbère traditionnelle, exécuté sur scène par Nour-Eddine Fatty, se croise et dialogue, dans une sorte de livret d’opéra moderne, avec la grande tradition classique occidentale, pour insister sur la possibilité et la nécessité d’une coexistence entre deux cultures différentes, qui aujourd’hui plus que jamais nous paraît indispensable et vitale."



Luci di Algeri (Lumières d’Algérie)
Par la compagnie Il Pantano
Spectacle écrit par Gianni Guardigli
Mis en scène par Claudio Frosi


"Les Lumières d’Alger éclairent Rome", El Watan (3 avril 2001)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.