Algeriades > 2016 > Festival international du film oriental de Genève

  11e Festival international du film oriental de Genève

Du 11 au 17 avril, le 11e Festival international du film oriental de Genève se tiendra sous le signe de la liberté et notamment de la liberté de création artistique menacée dans un Proche-Orient en pleine effervescence guerrière.

Lors de cette édition, qui a pour présidente d’honneur l’écrivaine algérienne de langue arabe Ahlam Mosteghanemi, un hommage sera rendu à Omar Sharif en forme de coup de projecteur sur l’élégance de jeu de l’acteur égyptien revenu au pays où il a été enterré en grandes pompes en 2015. On pourra notamment voir Les Eaux noires de Youssef Chahine (1956), Lawrence d’Arabie (1963) et Le Docteur Jivago (1966) de David Lean, et plus près de nous Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de François Dupeyron (2002).

Huit longs-métrages seront en compétition, dont Madame Courage de Merzak Allouache et Maintenant ils peuvent venir de Salem Brahimi, Cairo Times d’Amir Ramses avec Nour El-Sherif (Egy, 2014), Les Frontières du ciel de Fares Naanaa (Tun., 2015) et Very Big Shot (Film kteer kbeer, Lib, 2015) de Mir-Jean Bou Chaaya.

La compétition courts-métrages verra concourir dix-huit films, dont Un métier bien de Farid Bentoumi (2015) alors que Good Luck, Algeria son premier long métrage est sorti en salles le 30 mars.

Si vous les avez ratés durant la saison, le Festival, vous donne la possibilité de vous rattraper en allant voir Fadhma n’Soumer de Belkacem Hadjadj (Alg, 2014) qui fait la matière de l’affiche du Festival, Fatima de Philippe Faucon (Fr, 2015), Mustang de Deniz Gamze Ergüven (Tur, 2015), À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid (Tun., 2015), Printemps tunisien de Raja Amari (Tun, 2014), Much Loved de Nabil Ayouch (Mar, 2015), Omar de Hany Abu-Assad (Pal, 2013), Le Dernier Jour de Yitzhak Rabin d’Amos Gitaï (Isr, 2015), Parisienne de Danielle Arbid (Liban, 2015) et La Vache de Mohamed Hamidi (Fr, 2016).

Le Fifog 2016, c’est enfin 15 documentaires, dont Au cœur du Daech (2016) et Libye : Daech aux portes de l’Europe (2015), deux films de Kamal Redouani sur le phénomène de l’organisation État islamique, Salafistes de François Margolin et Lemine Ould M. Salem (Fr, 2016) sur la rhétorique salafiste dispensée par les idéologues radicaux, Je suis le peuple d’Anna Roussillon (Fr/Egy, 2014) sur les manifestations anti-gouvernementales de la place Tahrir au Caire vue des campagnes du sud du pays et Racont’arts de Yazid Arab (Alg, 2015) sur ce festival pluridisciplinaire itinérant, créé en 2014 en Kabylie et qui se pose chaque été dans un village de montagne.



- 11 - 17 avril 2016, 11e Festival international du film oriental de Genève

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.