Algeriades > 2007 > Festival du film de Marrakech

  7e Festival du film de Marrakech

Martin Scorcese et Leonardo Di Caprio ont été les vedettes de l’ouverture du 7è Festival international du film de Marrakech. La star hollywoodienne qui tournait Body of Lies à Ouarzazate, un film sur la guerre en Irak sous la direction de Ridley Scott, s’est vu remettre l’Etoile d’or de la septième édition du Festival des mains du célèbre cinéaste italo-américain. Pour mémoire, Di Caprio a joué dans Gangs of New York (2002), The Aviator (2004) et The Departed (Les Infiltrés, 2006) de Scorcese.

L’Etoile d’or 2007 a été décernée au film estonien Autumn Ball de Veiko Ounpuu. Le film relate des moments de vie d’un petit groupe d’habitants d’un ensemble urbain, constitué d’immense tours, édifié durant la période soviétique.
Le prix d’Interprétation masculine est pour sa part allé au Finlandais Tommy Kortela, pour sa prestation dans le film Man’s Job d’Aleksi Salmenperä, et celui d’Interprétation féminine à la très jeune Coréenne, de neuf ans, Yu Yun-mi dans le film With a girl of black soil de Jeon Soo-Il.

Emmené par le cinéaste américain d’origine tchèque Milos Forman, qui a été récompensé par deux Oscars du meilleur réalisateur pour "Vol au dessus d’un nid de coucou" (1976) et "Amadeus" (1985), le jury 2007 réunissait les cinéastes marocain Hamid Bennani, russe Pavel Lounguine, indien Shekhar Kapur et français Claude Miller, l’acteur britannique John Hurt et les actrices française d’origine sénégalo-malienne Aïssa Maïga, américaine Parker Posey et espagnole Aitana Sanchez-Gijon.

Sur 400 oeuvres visionnées, pas moins de 110 films représentant 23 nationalités ont été présentés durant neuf jours. 14 étaient en compétition pour l’Etoile d’or, parmi lesquels Les Jardins Samira (Samira fi Dayaa) de Latif Lahlou (Maroc). 9 autres longs métrages ont été sélectionnés, hors compétition, dont Heya Fawda (Le Chaos) de Youssef Chahine et Khaled Youssef (Egypte), Omaret Yacoubian (L’immeuble Yacoubian) de Marwan Hamed (Egypte), Whatever Lola Wants de Nabil Ayouch (Maroc) et L’Ennemi intime de Florent-Emilio Siri (France).
Parmi les "Coups de cœur" de cette année figuraient notamment En attendant Pasolini de Daoud Aoulad-Syad (Maroc), Kicks d’Albert ter Heerdt (Pays-Bas), L’Envers du miroir de Nadia Cherabi (Algérie), Sous les bombes de Philippe Aractingi (Liban) et Tartina City de Issa Serge Coelo (Tchad).

Outre un programme "100 ans de cinéma égyptien", composé d’une quarantaine de films et consacré au cinéma pionnier du monde arabe, Marrakech 2007 a rendu hommage aux réalisateurs marocain Mustapha Derkaoui, japonais Aoyama Shinji et américain Abel Ferrara, ainsi qu’à la mémoire de trois figures du cinéma disparues cette année : l’Italien Michelangelo Antonioni, le Suédois Ingmar Bergman et le producteur tunisien Ahmed Baha-Eddine Attia.



- 7 - 15 décembre 2007, 7è Festival international du film de Marrakech (FIFM)

Lire aussi
4e Festival du film de Marrakech
5e Festival du film de Marrakech
3e Festival du film de Marrakech
8e Festival du film de Marrakech
6e Festival du film de Marrakech
2e Festival du film de Marrakech


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.