Algeriades > 2020 > Festival de Cannes | مهرجان كان

  73e Festival de Cannes, annulé dans sa forme intiale

Le Festival de Cannes ne se tiendra pas "aux dates prévues", du 12 au 23 mai, en raison de la pandémie de coronavirus, avaient annoncé ses organisateurs dans un premier communiqué de presse le 19 mars. "Plusieurs hypothèses sont à l’étude, afin d’en préserver le déroulement, dont la principale serait un simple report, à Cannes, fin juin - début juillet 2020", disait encore le communiqué. Le mois de septembre étant occupé par les festivals de Venise et Toronto.

Dans un entretien accordé au magazine américain Variety, ce 7 avril, Thierry Frémeaux, délégué général du Festival, a en outre précisé qu’il n’y aurait pas de version numérique du festival de Cannes, s’il ne peut être organisé comme un événement physique, dans une salle avec les artistes, les professionnels et la critique.

Suite à l’annonce du 13 avril, interdisant l’organisation de tous les festivals culturels avant la mi-juillet, pour lutter efficacement contre la pandémie, la direction du Festival a déclaré étudier "l’ensemble des éventualités permettant d’accompagner l’année cinéma en faisant exister les films de Cannes 2020 d’une manière ou d’une autre". Seule concession aux possibilités offertes par le numérique, le marché du film aura bien lieu comme prévu, du 22 au 26 juin, en mode virtuel, par le biais d’une plate-forme digitale sécurisée.
La Quinzaine des Réalisateurs, la Semaine de la critique et l’ACID ont le regret d’annoncer, elles aussi, l’annulation de leurs éditions cannoises 2020. Chaque section, en concertation avec le Festival, étudie la meilleure façon de continuer à accompagner les films.

Le cinéaste américain Spike Lee sera le premier président noir du Jury du Festival de Cannes, à l’occasion de la 73ème édition. À 62 ans, le réalisateur, scénariste, monteur, acteur et producteur, défenseur d’une fierté afro-américaine et figure du cinéma indépendant américain, a fait de la question noire aux États-Unis la matière constante de son œuvre avec She’s Gotta Have it (Nola Darling n’en fait qu’à sa tête, 1986), Do the Right Thing (1989), Malcom X (1992), Get on the Bus (1996), Summer of Sam (1999) et jusqu’au succès de BlacKkKlansman en 2018.

Spike Lee est un habitué de la Croisette depuis 1986, date à laquelle il a accompagné la sélection, à la Quinzaine des réalisateurs de son premier long métrage, She’s Gotta Have it. Pour le lauréat du Grand Prix à Cannes pour BlacKkKlansman en 2018, la relation avec le Festival n’a pas toujours été tranquille. En compétition en 1989 avec Do the Right Thing, Spike Lee n’a pas apprécié de voir la Palme d’or lui échapper, le jury présidé par Wim Wenders ayant préféré la décerner à Sexe, mensonges et vidéo de Steven Soderbergh. Spike Lee reviendra néanmoins à Cannes en sélection officielle, en compétition, avec Jungle Fever en 1991, puis hors compétition avec Girl 6 en 1996. En 1999, il est à nouveau au programme de la Quinzaine des réalisateurs avec Summer of Sam.
En 2016, le cinéaste a reçu un Oscar d’honneur pour l’ensemble de son œuvre.

La sélection officielle et la composition du jury du 73e Festival de Cannes devaient être dévoilées le 16 avril, lors d’une conférence de presse, à Paris.



12 - 23 mai 2020, 73e Festival international du film de Cannes

Lire aussi
67e Festival de Cannes
63e Festival de Cannes
57e Festival de Cannes
71e Festival de Cannes
65e Festival de Cannes
61e Festival de Cannes
56e Festival de Cannes
59e Festival de Cannes
58e Festival de Cannes
66e Festival de Cannes


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.