Algeriades > 2002 > Faut-il être blanc pour être élu ?

  Faut-il être blanc pour être élu ?

Cette Thema d’Arte posait la question de la représentation des populations issues de l’immigration au parlement en France et en Europe.
Pour Le Policier et les députés musulmans, les réalisateurs * ont suivi Pierre-Yves Lambert, un policier d’une commune de Belgique attentif à la question des droits civiques accordés aux immigrés de culture musulmane en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas.
La France black, blanc, beur, sauf en politique se présente quant à lui comme le carnet de campagne de Tokia Saïfi et de Saadia Sahali, deux élues d’origine algérienne. Nous sommes alors en 2001.
Député européenne sur la liste conduite par Alain Madelin et Nicolas Sarkozy en 1999, Tokia Saïfi a été investie, depuis, de la charge de secrétaire d’Etat au Développement durable dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Sociologue et candidate de la gauche aux dernières municipales, Saadia Sahali est pour sa part conseillère municipale de Sartrouville.
Les deux films ont été suivis d’un débat en compagnie de Koffi Yamgnane, député socialiste français, et Bülent Arslan de la CDU du land de Rhénanie.



- Diff. : 11 juin 2002 à 20h45 sur Arte, Thema "Faut-il être blanc pour être élu ?"


* Le Policier et les députés musulmans de Malik Chibane, Nadia Hasnaoui et Kader Chibane (26 min., Fr, 2002) ; La France black, blanc, beur, sauf en politique de Malik et Kader Chibane (52 min., Fr, 2002)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.