Algeriades > 2018 > Farouk Beloufa | فاروق بلوفه

  Le cinéaste Farouk Beloufa est décédé le 9 avril à Paris

Nous l’avons appris ce 17 avril, sans plus de précisions. Le cinéaste Farouk Beloufa s’est éteint le 9 avril à Paris où il a été enterré. Il était âgé de 71 ans. Le réalisateur de Nahla, son film le plus connu, est le père du plasticien Neil Beloufa, visible actuellement au Palais de Tokyo à Paris et dont Occidental, son premier long métrage, est sorti en salles en France.

Produit par la télévision algérienne, applaudi par la critique mais boudé par le public, Nahla raconte l’aventure de Larbi, un journaliste algérien dans le tourbillon de la guerre civile libanaise, après la bataille de Kfar Chouba en janvier 1975. En tournant Nahla trois ans plus tard à Beyrouth, sur un scénario écrit en collaboration avec Rachid Boudjedra, Farouk Beloufa dit avoir cherché le réalisme le plus brut pour enchâsser dans une même histoire, celles de Larbi, d’une journaliste et d’une activiste palestinienne, Maha et Hind, autour de l’héroine-chanteuse Nahla qui en vient à perdre la voix.

Né en 1947 à Oued Fodda près de Chlef (ex-Orléansville), entré à l’Institut du cinéma de Ben Aknoun à Alger en 1964, Farouk Beloufa effectue un stage à l’Idhec en 1966. De 1968 à 1970, il est élève de Roland Barthes à l’École pratique des hautes études.
De retour à Alger, il se voit confier la réalisation d’un film à partir des images d’archives de la guerre d’Algérie. Insurrectionnelle (1973), sa version de Guerre de libération qui est aussi son premier long-métrage, sera recalée et le film remonté sans lui. L’assistant de Youcef Chahine sur Le Retour de l’enfant prodigue (1976), film co-produit par l’Algérie, est également l’auteur d’un portrait de l’artiste libanais Marcel Khalifé (1975).

Farouk Beloufa vivait à Paris depuis plus de trente ans. Autant d’années d’absence des écrans sinon par Nahla devenu, peu à peu, un film culte. Il a bien songé à porter à l’écran la vie aventureuse d’Isabelle Eberhardt en Algérie. Il était également sur les rangs pour Le Pain nu, le roman de l’écrivain marocain Mohamed Choukri, finalement tourné par Rachid Benhadj.

En 2010, sur le budget du 2e Festival panafricain d’Alger de 2009, Farouk Beloufa a déposé un projet de court métrage intitulé Le Silence du Sphinx. Adopté tardivement, il figurait dans un film collectif de 10 réalisateurs, intitulé L’Afrique vue par.... Mais la production de ce film, qui devait lui permettre de rebondir sur un projet de long métrage, va traîner en longueur et connaître nombre de péripéties avec son producteur. Farouk Beloufa va se retrouver en grande difficulté personnelle, un temps endetté et surtout avec des collaborateurs pas payés.
Parabole autour d’un sans-papier africain, Le Silence du Sphinx met en scène les affres d’un journaliste campé par Lyès Salem. Le film ne sera terminé et montré qu’en 2014.

En septembre 2010, le festival du film arabe de Beyrouth, Ayam Beirut Cinemaiyya, a invité Farouk Beloufa à présenter Nahla. Tourné dans la ville trente ans auparavant, le film a été projeté pour la première dans la capitale libanaise, en présence du réalisateur et des comédiennes Yasmine Khlat et Lina Tebbara. (Crédit Photo : DR)



Farouk Beloufa > Nahla (111’)


- 16 février 2017, cinéma/débat autour de Nahla de Farouk Beloufa, en cie de Latifa Lafer, chercheuse, Alger / Les Glycines / Centre d’études diocésain,
- 20 mai 2016, Marseille / MuCEM
- 16 janvier 2016, Lille / Cinéma L’Univers, 16, rue Georges Danton, 59000 Lille
- 16 septembre 2015, projection en présence de Farouk Beloufa, Paris / Cinéma La Clef, 21, rue de la Clef, Paris 5e, avec le Maghreb des films
- 10 mars 2015, "Beyrouth à l’assaut du temps" : Sous le ciel lumineux de son pays natal d’Emmanuel Gras, précédé de Tweety Lovely Superstar de Franssou Prenant à 19 h, en présence des réalisateurs + Nahla de Farouk Beloufa à 21 h, en présence du réalisateur, Paris / Forum des images
- 27 juillet 2013, Marseille / MuCEM / Auditorium Germaine-Tillion
- 23 mars 2013, "Regards sur le cinéma algérien" : Rencontre avec Farouk Beloufa, Montpellier / Médiathèque Jean-Jacques Rousseau, 230, avenue du Biterrois, 34080 Montpellier, Tel. : 04 67 10 70 20
- 16 - 24 novembre 2012, "Hommage à l’Algérie", 24e Journées cinématographiques de Carthage
- 11 mai 2012, La Courneuve / Cinéma l’Etoile, 1, allée du Progrès, 93210 La Courneuve, Tel. : 01 49 92 61 95
- 5 mai 2012, Paris / Cinéma L’Entrepôt, 7, rue Francis de Pressensé, Paris 14e, Tel. : 01 45 40 07 50
- 13 avril 2012, Saint-Denis / Cinéma L’Ecran, 14, passage de l’Aqueduc, 93200 Saint-Denis, Tel. : 01 49 33 66 88
- 22 mars - 3 avril 2012, 28e Semaine du cinéma méditerranéen de Lunel, Renseignements : 04 67 83 39 59
- 21 mars 2012, "Regards sur le cinéma algérien", Perpignan / Institut Jean-Vigo, Tel. : 04 68 34 09 39
- 2 février 2012, "Regards sur le Cinéma algérien" : Projection en présence de Farouk Beloufa, Montpellier / Cinéma Diagonal
- 5 novembre 2011, 5 novembre 2011, Projection en présence de Farouk Beloufa, Marseille / Polygone étoilé, 1, rue Massabo, 13002 Marseille, Tel. : 04 91 91 58 23
- September 16 - 26, 2010, 6th Ayam Beirut Al Cinema’iya (The Cinema Days of Beirut), Beyrouth / Metropolis Empire Sofil Cinema, Achrafieh
- 2 avril 2010, Ciné-Club de l’Association Chrysalide, Alger / Riadh el-Feth / Filmathèque Zinet
- 13 - 21 février 2010, Tunis / Maison de la culture Ibn Rachiq / Semaine du film algérien
- 30 janvier 2010, Projection en présence du réalisateur, Marseille / La Compagnie, 19, rue Francis de Préssensé, 13001 Marseille, Tel. : 04 91 90 04 26
- 5 novembre - 6 décembre 2009, "Cinéma(s) d’Algérie" à Marseille, par l’association Aflam
- 23 septembre 2009, Présentation de Solange Poulet de l’association Aflam, Aix-en-Provence / Institut de l’image
- 19 juin 2009, Hommage à Farouk Beloufa, 7e Rencontres cinématographiques de Béjaïa
- 16 - 23 août 2008, 31e Festival de cinéma de Douarnenez
- 18 mai 2008, Centre culturel algérien à Paris
- 5 novembre 2006, Paris / Cinémathèque de l’Institut du monde arabe


- Diff. TV : 29 novembre 2004 à 22h25 ; 7 décembre à 18h25, 16/12 à 14h25 sur TV5



Filmographie de Farouk Beloufa :

- Le Silence du Sphinx
(13 min., Alg/Fr, 2014)
- Nahla (نهلة)
(140 min., Alg/Lib, 1979)
Avec Yasmine Khlat, Lina Tebbara, Nabila Zitouni, Youcef Saiah, Roger Assaf
Scénario : Farouk Beloufa, Rachid Boudjedra, Mouny Berrah | Image : Allel Yahiaoui | Son : Kamel Mekesser | Montage : Moufida Tlatli | Musique : Ziad Rahbani
- Insurrectionnelle devenu Guerre de libération
(90 min., Alg, 1973)
- Travesti et cassures
(Idhec, 1967)
- Situation de transition
(Alg, 1966)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.