Algeriades > 2015 > Emir Abd el Kader | الأمير عبد القادر

  L’Emir Abd el-Kader

Abd el-Qader ibn Muhyi ed-Din el-Hassani




Théologien, poète et homme d’État, élevé dans la zaouia (école religieuse) dirigée par son père, Abd el-Qader ibn Muhyi ed-Din el-Hassani (1808, Mascara - 1883, Damas) a reçu une éducation et une culture théologique et philosophique. Investi du titre d’émir des tribus de l’Ouest algérien en novembre 1830, il s’engage à diriger la résistance contre la conquête française. Proclamant le Djihad (la guerre sainte) en 1832, il organise un État, crée un gouvernement et une armée, lève un impôt, rend la justice.

La guerre qu’il déclare aux troupes françaises va durer quinze ans. Acculé après la chute du sultan du Maroc, l’Emir Abd el-Kader est finalement contraint de se rendre en décembre 1847. Au lieu de l’exil au Proche-Orient qui lui a été promis, il est emprisonné à Toulon, puis à Pau et Amboise.
Durant cette période, il se consacre à l’étude et à l’écriture.

En octobre 1852, Napoléon III accède à sa demande et l’Emir embarque pour la Turquie avant de s’établir trois ans plus tard en Syrie. À Damas, il s’installe dans la maison que le mystique andalou Ibn Arabi occupa quelque six siècles plus tôt. Il s’illustrera en 1860 en sauvant des milliers de chrétiens maronites d’un massacre.
Jusqu’à sa mort, le 26 mai 1883, Abd el-Kader enseigne la mystique, la philosophie, la théologie et l’histoire.

"Élevé à la fois dans le métier des armes et dans l’étude de la tradition, notait René Khawam, il fut tout ensemble un homme d’action et un mystique. Son combat -glorieux jusque dans la défaite- contre l’envahisseur français a un peu occulté son oeuvre d’écrivain, qui touche aux sciences religieuses, à la politique, au dressage des chevaux... et à la poésie -laquelle pouvait encore, sans déchoir, traiter librement des affaires de la cité". Son Diwan (recueil) contient plus de sept cents poèmes écrits entre 1832 et 1883.
Il a également composé un ensemble d’oeuvres mystiques. L’imposant Kitâb el-Mawâqif (Livre des Haltes) a fait l’objet d’une traduction partielle en français. Pour Bruno Etienne qui lui a consacré une biographie, Abd el-Kader apparaît comme l’héritier légitime d’Ibn Arabi.


Actualité de l’émir Abd el-Kader




Après avoir songé au réalisateur et producteur britannique Ridley Scott, à qui l’on doit 1492 : Christophe Colomb (1992), Gladiator (2000) ou encore Kingdom of Heaven (2005), à feu Mustapha Akkad (1930-2005), à Mohamed Lakhdar-Hamina, Palme d’or à Cannes pour Chronique des années de braise, à Benamar Bakhti, le réalisateur de Cheikh Bouamama (1982) qui s’est porté candidat, c’est Rachid Bouchareb qui a été approché. Rachid Bouchareb, dont Hors-la-loi a été coproduit par l’Algérie, se serait montré disponible au projet mais pas avant 2014, date à laquelle il bouclerait deux films programmés aux États-Unis. Il a aussi été question d’Oliver Stone.
C’est finalement le cinéaste afro-américain Charles Burnett, auteur notamment de Killer of sheep (1977) et de Namibia avec Danny Glover (2009), qui a été choisi pour réaliser cette coproduction algéro-américaine. Le scénario retenu est signé de l’anthropologue algérien Zaïm Khencheloui et du scénariste, réalisateur et producteur français Philippe Diaz, auteur de La fin de la pauvreté ? (2008) et de Nouvel ordre mondial (2008). Un contrat de coproduction a été signé entre l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et la société Cinema Libre Studio, établie à Los Angeles. Deux versions du film seront réalisées : l’une en français et en arabe et l’autre en anglais.

Avec Abdelkader, fondateur de l’État algérien (96’, 2013), écrit en collaboration avec la scénariste française Audrey Brasseur, Salem Brahimi s’est attaché au parcours d’Abd el-Kader, de sa naissance à El Guetna (Mascara), à son engagement militaire contre la colonisation française, suivi de son exil à Toulon, Amboise et Pau avant de pouvoir s’établir à Damas à partir de 1855. Projeté le 15 janvier à Alger, ce nouveau portrait-documentaire de l’émir (affiche ci-contre) a été produit par l’Agence algérienne de rayonnement culturel (AARC) avec le soutien de "Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011".


Le 28 décembre 1847, dans le petit port de Djemâa-Ghazaouët, après quinze années de résistance contre le corps expéditionnaire français et la reddition sous la promesse d’être conduit à Alexandrie ou à Saint-Jean-d’Acre, l’émir Abd el-Kader attend de pouvoir embarquer avec quatre vingt seize de ses proches et compagnons. Avec La Dernière nuit de l’émir, paru en mars au Seuil, Abdelkader Djemaï fait revivre l’épopée d’Abd el-Kader en chef de guerre, chef d’Etat, poète et maître soufi.

En février 2012, l’émir a fait l’objet d’un colloque international à Tlemcen. Pour les initiateurs de cette rencontre intitulée "Abdelkader : Homme de tous les temps", "au moment même où nos sociétés sont confrontées aux répliques de la mondialisation, à l’invention diabolique du « choc des civilisations », à l’auto-scepticisme et aux spasmes identitaires qui en résultent", "la connaissance de son profil anthropologique atypique fondé sur une vision universaliste du monde, devient aujourd’hui, d’une importance vitale et d’une ardente actualité". Durant trois jours, des intervenants d’Algérie, du Maroc, de Turquie, de France, des Pays-Bas, des USA, du Canada, de Russie, d’Ukraine et du Japon, ont évoqué "le poète céleste, le mystique ésotérique, le curieux du monde, le penseur visionnaire, l’homme d’écoute et de dialogue".

Depuis janvier 2012, après l’érection d’une statue représentant le buste de l’Emir Abd el-Kader à Caracas, la capitale du Venezuela compte une place baptisée du nom du résistant algérien. Pour mémoire, l’Algérie a inauguré, en 2009 à Alger, une stèle en hommage à Simón Bolivar, la figure emblématique de l’indépendance de la Bolivie, de la Colombie, de l’Équateur, du Panama, du Pérou et du Venezuela.

Un autre portrait documentaire a été consacré à l’Emir Abdelkader. Intitulé Le Rêve des aigles (52’, 2011), on le doit à Mohamed Hazourli. Projeté durant le mois de décembre, le film a été produit dans le cadre de "Tlemcen, capitale de la culture Islamique, 2011".
Au printemps 2010, le Centre culturel algérien à Paris accueillait une projection de Abdelkader, l’exil et le divin de Florida Sadki. Le film s’attache à l’homme de réflexion et de méditation durant les six mois de captivité de l’émir au château de Pau, à partir d’avril 1948. Abd el-Kader a également fait l’objet d’un autre portrait documentaire intitulé L’Emir Abdelkader El-Djazairi, signé Ali-Fateh Ayadi et diffusé en décembre 2009 par la télévision algérienne. Sur des textes de François Corteggiani et des dessins de Tristan Dupuis, l’Emir s’est enfin vu consacrer une bande dessinée, Abd el-Kader, parue aux éditions Koutoubia (5/11)

En marge du bicentenaire de la naissance de l’Emir Abd el-Kader (1808-2008) et "Face aux idéologies de confrontation et de violence qui mènent le monde actuel vers un clash des civilisations destructeur", l’Université d’Oran a organisé un colloque international sur "le legs de L’Emir Abdelkader entre particularisme et universalité". (11/08)

La ville américaine d’Elkader (Iowa, USA), qui est jumelée avec Mascara en Algérie, a commémoré à sa façon le Bicentenaire de l’Emir Abd el-Kader. A la faveur de la parution d’une nouvelle biographie de l’Emir due à John Kiser, lui-même résident d’Elkader, une rencontre a été consacrée aux effets du contact avec le monde musulman.

Le 6 septembre à Lyon, une ville dirigée par le socialiste Gérard Collomb, une place Emir Abd el-Kader a été inaugurée, dans le 7è arrondissement, au carrefour des avenues Jean Jaurès, Félix Faure et de la Grande rue de la Guillotière. Le 20 février à l’Institut du monde arabe à Paris, le public était convié à une exposition philatélique sur l’Algérie et à une vente anticipée du timbre émis en France, avec une oblitération spéciale, à l’effigie de l’Émir.

Toujours à l’occasion du Bicentenaire de l’Émir Abd el-Kader, un séminaire intitulé "L’Émir Abdelkader et les droits de l’homme, visions d’hier et d’aujourd’hui" a été organisé, les 24 et 25 mai à Alger, par le Conseil de la Nation (Sénat). Outre l’annonce d’un projet de film de long-métrage en Algérie, une statue dressée en 2004 et officiellement inaugurée fin mai à Mexico, une commémoration tout au long l’année 2008 dans plusieurs villes d’Algérie, de France, du Mexique et des Etats-Unis, trois timbres ont été édités en décembre 2007 par Algérie Poste.

Le Bicentenaire de l’Emir s’est accompagné de la publication d’une série d’ouvrages. A la fois biographie et histoire de sa résistance à la colonisation française, Commander of the Faithful. The Life and Times of Emir Abd El-Kader (Commandeur des croyants. La vie et l’époque de l’Emir Abd el-Kader) de John W. Kiser est parue le 15 novembre chez Monkfish (New York).
Après Abd el-Kader par ses contemporains chez Ibis Press en 2007, Ahmed Bouyerdène a récidivé avec Abdelkader, l’harmonie des contraires en septembre 2008 au Seuil.
L’Emir Abd el Kader et la franc-maçonnerie, un essai de Bruno Etienne est, quant à lui, paru en avril aux éditions Dervy. En janvier 2008, les éditions Michalon ont publié Le Jardin d’orient de Martine Le Coz, un roman entre fresque historique et réflexion sur la foi. Homme d’église connu pour ses prises de position citoyennes notamment aux côtés des immigrés, le père Christian Delorme a publié L’Emir Abd El Kader à Lyon aux éditions Mémoire active. En septembre 2007, les éditions Phébus ont procédé, pour leur part, à la réédition de la Lettre aux Français de l’Emir.

En marge de la Semaine de l’Algérie à Saint Pierre de la Réunion, qui s’est tenue en juin 2007 et qui a vu signer un accord de jumelage entre Bab el-Oued et Saint-Pierre, "une place faisant face au port [...] est désormais baptisée Place Abd-El-Kader en hommage au chef de guerre rebelle pendant la campagne de colonisation de l’Algérie qui fut également un grand humaniste et acteur du rapprochement entre les peuples français et algérien".

L’actualité de l’Emir Abd el-Kader ce fut aussi l’inauguration, le 16 novembre 2006, d’une place à son nom dans le 5è arrondissement de Paris, où se trouvent l’Institut du Monde Arabe et la Grande Mosquée. La décision de donner le nom de l’Emir Abdelkader à cette place, située au croisement des rues Poliveau, des Fossés Saint-Marcel et Geoffroy Saint-Hilaire, a été prise par le Conseil de Paris en mai 2006. Lors de la cérémonie, Bertrand Delanoë, le maire de Paris, a salué en lui "un personnage magnifique" à travers lequel la capitale française veut "rendre hommage au peuple algérien". "Quand j’honore l’Emir Abdelkader, je sais que j’honore un nationaliste qui s’est battu contre la France, qui n’acceptait pas la domination de son peuple par le peuple français. C’est aussi le sens de cette inauguration".
L’universitaire Bruno Etienne, qui voit en lui "un pont entre Orient et Occident, dont la guidance est plus pertinente que jamais", "un précurseur du dialogue inter-religieux et du refus du clash des civilisations", a tenu à rappeler à cette occasion qu’"au plus fort des guerres de conquête, il établit un statut des prisonniers, cent ans avant la Convention des droits de l’homme de Genève".

Après Toulon et Amboise, ce fut au tour de Pau de donner son nom à une voie baptisée "Montée de l’émir Abd el-Kader".
Rappelons à ce sujet que depuis 1847, la ville américaine d’Elkader (Clayton County, Iowa) a été baptisée à son nom et qu’une place Emir Abdelkader existe depuis une vingtaine d’années à Mexico.

Organisé par la fondation l’Emir Abdelkader, sur le thème de "l’Emir : le devoir de mémoire et les défis de l’heure", un colloque international consacré à la pensée et à l’œuvre d’Abd el-Kader s’est tenu à la Bibliothèque nationale du Hamma à Alger. En juin 2005, la BN du Hamma a en outre présenté une exposition intitulée "l’Emir Abd el Kader : un homme, un destin, un message", réalisée dans le cadre de l’année de l’Algérie en France. Un colloque du même nom avait auparavant réuni à Paris, Daniel Rivet, Mgr Teissier, archevêque d’Alger, Michel Lagarde, Bruno Etienne et Cheikh Khaled Bentounès de la confrérie Alaouia de Mostaganem.

Durant les mois de décembre et janvier précédent, c’est la section de Toulon de la Ligue des Droits de l’Homme qui accueillait une exposition "Abd el-Kader, héros des deux rives", accompagnée d’une conférence de Mohamed Boutaleb, président de la Fondation Émir Abd el-Kader en Algérie, d’une journée de tables-rondes avec les historiens Daniel Rivet, Michel Levallois, François Pouillon, Gilles Manceron et Hassan Remaoun, ainsi que d’une lecture de textes d’Abd el-Kader, suivie d’une conférence de Bruno Etienne.



- 10 novembre 2015, Abd El-Kader de Salem Brahimi, projection en présence du réalisateur, 4e Festival du Film franco-arabe de Noisy-le-Sec / Cinéma Le Trianon


- 11 septembre 2015, en compagnie du Dr. Chamyl Boutaleb, autour de son ouvrage L’Émir Abd-El-Kader face au parjure français, 23 décembre 1847, Paris / Centre culturel algérien
- 4 juillet 2015, "L’Emir Abd el-Kader, haute figure de l’humanisme spirituel", par Eric Geoffroy, Paris / Institut des cultures d’Islam
- 4 - 5 mai 2015, colloque international "L’Émir Abdelkader : Poétique et tasawwuf", Oran / Siège de l’UCCLLA/CRASC, Es-Senia
- 2 novembre 2014, table ronde "L’Emir Abdelkader, Henri Dunant et le droit humanitaire", 19e Salon international du livre d’Alger / Pins maritimes
- 23 janvier 2014, "L’Émir ou la force et la sagesse", conférence de Cheikh Muhammad Vâlsan, Paris / Centre culturel algérien
- 8 novembre 2013, "L’Emir Abdelkader à Pau en 1848. Itinéraire d’un homme universel", Université de Pau
- 29 janvier 2013, "L’Emir Abd el Kader vu par ses adversaires" par Amar Belkhodja, Alger / Palais de la Culture Moufdi Zakaria
- 14 - 15 décembre 2012, Rencontre les Khalifes de l’Emir Abdelkader, Koléa / Maison de la Culture
- 13 - 16 décembre 2012, "Projet Emir Abd El Kader", par l’association CLAP et la Radio Trait d’Union, Lyon / Hôtel de Ville
- 13 septembre 2012, Mehdi Haddab invite Skander et Rodolphe Burger autour d’Abd El Kader, L’Algérie au Festival des Cultures d’Islam à Paris
- 12 septembre 2012, "Abd el-Kader, héros de l’indépendance", Paris / Cité de la Musique
- 11 - 13 May 2012, International Emir Abd el-Kader El-Jazairi Symposium, Bursa (Türkiye) / Tayyare Cultural Center
- 25 - 28 février 2012, Colloque international Abdelkader : Homme de tous les temps | A Man of all Times | Hombre de todos los tiempos | عبد القادر : رجل عابر للزمن), Tlemcen, capitale de la culture islamique
- 8 août 2011, "Les vertus spirituelles, morales et intellectuelles de l’émir Abdelkader" : conférence d’Amar Belkhodja, Alger / Complexe olympique Mohamed-Boudiaf / Chapiteau de la Médina de la Radio algérienne & Nedjma / Espace Librairie
- 23 - 24 mai 2011, Colloque national "L’Emir, homme de l’épée, du chapelet et de la plume", Mascara / Maison de la Culture
- 14 mai 2011, Colloque public "Abdelkader, musulman et franc-maçon", en présence de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, et Guy Arcizet, Grand Maître du Grand Orient de France, Vendôme / Le Minotaure, 41100 Vendôme
- 15 avril 2011, "L’émir Abd el-Kader, humaniste précurseur du dialogue interreligieux", Conférence de Cheikh Khaled Bentounes, président honoraire de l’Association internationale des Amis de l’Islam et d’Ahmed Bouyerdene (sous réserve) de l’Université Marc Bloch de Strasbourg, par l’association Amal, Grenoble / Musée dauphinois, Réservation et contact : 04 76 44 71 14
- 7 avril 2011, Les grandes figures de la décolonisation : Abd El Kader par Benjamin Stora, Université populaire du Musée du Quai Branly
- 9 - 10 octobre 2010, "Un islam spirituel libre et responsable", Congrès Genève 2010 / Association internationale soufie Alâwiyya (Aisa), Geneva / Palexpo
- 30 septembre - 1er octobre 2010, Colloque La vie spirituelle de l’Emir Abdelkader, EGP de Ghazaouet
- 25 août 2010, "Les relations entre l’Emir Abdelkader et le royaume d’Espagne" par le Dr Chamyl Boutaleb, Oran / Institut Cervantès
- 26 de abril y 3 de mayo 2010, A la recherche de l’emir Abd el-Kader (En busca del emir Abd El-Kader) de Mohamed Latreche, Madrid / Casa Árabe / "Biografías de cine"
- 20 avril 2010, "Le rôle de l’Emir Abdelkader dans l’édification de l’Etat algérien moderne et l’identité nationale", conférence de Bensenoussi Bouziane (historien), Ain Temouchent
- 4 mars 2010, Abdelkader, l’exil et le divin de Florida Sadki, Projection en présence de la réalisatrice, Paris / Centre Culturel Algérien
- 2 - 3 février 2010, Colloque international "La symbolique de la moubayâa chez l’Emir Abdelkader", Alger / Cercle national de l’armée de Beni Messous
- 26 janvier 2010, Table ronde : "L’Emir Abd El-Kader, un homme, une vie. Dialogue d’Orient et d’Occident", en compagnie de Faouzi Skali, (anthropologue, ethnologue et écrivain), le Pr Henri Joyeux (cancérologue et écrivain), Modérateur : Salim Mokaddem (philosophe et écrivain), Montpellier / Faculté de Médecine / Amphitheatrum anatomicum
- 4 décembre 2009, "L’Emir Abd el-Kader, homme multiple" Conférence-projection par Marcel Vergier, Magnanville / Université du Mantois Camille Corot / 78200 Magnanville, Tel. : 01 30 42 91 59
- 24 - 25 novembre 2009, Colloque national sur l’allégeance de l’Emir Abdelkader, Mascara / Maison de la Culture
- 29 octobre 2009, Table Ronde : "Les romanciers et la personnalité historique de l’Emir Abdelkader", avec les écrivains Waciny Laâredj, Kebir-Mustapha Ammi, Abdelaziz Farrah, Dalila Hassaïne-Daouadji | Modératrice : Aïcha Kassoul, 14e Salon international du Livre d’Alger (Sila) / Complexe olympique Mohamed-Boudiaf / Salle Afrique
- 22 octobre 2009, Projection du film Sur les traces de l’Emir Abdelkader, suivie d’une
conférence "Mémoire et vérités sur l’Émir Abd el-Kader" par le Dr Chamyl Boutaleb, président de la section d’Oran de la Fondation Emir Abd el-Kader, Paris / Centre Culturel Algérien
- 3 septembre 2009, "Vision historique de la résistance de l’Emir Abdelkader et l’affaire El-Qods", conférence débat animée par le Dr Chamyl Boutaleb, président de la Section d’Oran de la Fondation Emir-Abdelkader, Oran / Hôtel Président
- 24 - 31 juillet 2009, Congrès international de Mostaganem / Centenaire de la voie soufie Alâwiyya
- 25 mai 2009, Rencontre avec Martine Le Coz, auteur du Jardin d’Orient, Alger / Centre Culturel Français
> Une rencontre organisée par le CCF d’Alger et la Fondation Emir Abdelkader
- 17 mai 2009, Bicentenaire de la naissance de l’Emir Abd El Kader, Homme de paix et de dialogue interculturel, Château royal d’Amboise
> Une célébration organisée par l’Association France-Algérie Centre
- 17 avril - 9 mai 2009, Expositions : "Regards sur l’Orient, les collections orientalistes du domaine de Chantilly" | "L’Emir Abd El Kader : d’Algérie, de France, au jardin de l’Etre", Paris / Institut des Cultures d’Islam, 19/23, rue Léon, Paris 18è, Tel. : 01 53 09 99 80/83
* 21 avril à 19h30, Projection de A la recherche de l’emir Abd el-Kader de Mohamed Latreche
- 26 février 2009, Conférence-débat : "L’Emir Abdelkader : naissance d’une nation, préfiguration du dialogue des civilisations", en présence de Christian Delorme, Ahmed Bouyerdene, Azzedine Gaci, Filali Osman, Lyon / Institut d’Études Politiques / Grand amphithéâtre, 14, avenue Berthelot, Lyon 7è
- 7 février 2009, "L’Emir Abdelkader : un patrimoine commun", par Jean-Bernard Lemoine, secrétaire général de l’Institut Abdelkader de Genève, et Ahmed Bouyerdene, historien, Bordeaux / Athénée Municipal, rue Poquelin Molière, 33000 Bordeaux, Tel. : 05 56 31 82 31
- 7 février 2009, Conférence : "L’Emir Abdelkader, le lien spirituel Orient-Occident" par Christian Lochon, Professeur à l’Institut El Ghazali, Paris / Institut Musulman de la Mosquée de Paris, 2, bis, place du puits de l’Ermite, paris 5è
- 31 janvier 2009, "Bicentenaire de l’Emir Abdelkader", En présence de Martine Le Coz (Le Jardin d’orient, 2008), Joué lès Tours / Maison pour tous
- 1er janvier 2009 de 15h à 16h sur France Culture, "Une vie, une oeuvre : Abd el-Kader ( 1808-1883)", en compagnie de Bruno Étienne (Directeur de l’Observatoire religieux d’Aix-en-Provence, auteur de Abdelkader, l’Isthme des isthmes [Hachette, 2003], Abdallah Penot (Éditeur, traducteur du Livre des Haltes [Dervy, 2008], Ramdane Redjala (Historien, co-auteur avec Philippe Zoummeroff et Smaïl Aouli de Abd el-Kader [Fayard, 1994]


- 1er décembre 2008, "Un émir au château" : Parcours dans les salles du château, Musée national du château de Pau
- 29 - 30 novembre 2008, Colloque international "Le legs de l’Emir Abdelkader entre particularisme et universalité : approches analytiques", Université d’Oran
- 24 - 26 octobre 2008, "Double bicentenaire de l’émir Abd el Kader et de l’empereur Napoléon III (1808 - 2008)", Mâcon / Médiathèque et Centre culturel Louis Escande, Salle de conférences
- October 17 - 18, 2008, "200th Anniversary of the Birth of Emir Abd el-Kader" : Elkader Remembers Emir Abd el-Kader (Iowa, USA)
- 6 septembre 2008, Inauguration d’une place Emir Abd el-Kader à Lyon, angle des avenues Jean Jaurès, Félix Faure et de la Grande rue de la Guillotière, Lyon 7è
- 14 août 2008, Hommage à Abdelkader : spectacle et démonstration d’art équestre et de dressage, Musée national du château de Pau
- 17 juin 2008, Bicentenaire de la naissance de l’Emir Abdelkader, Conférence du Cheikh Khaled Bentounès, à l’initiative du Consulat Général d’Algérie à Lyon, Lyon / Salle de l’Hôtel de Ville
- 31 mai 2008, "L’Emir Abdelkader, un homme, un destin un message", Conférence - débat animée par Cheikh Khaled Bentounès, à l’initiative de la Fédération régionale de la Grande Mosquée de Paris, Lille / Salles des Amicales, 7, place Sebastopol, 59 000 Lille
- 24 - 25 mai 2008, Séminaire "L’Emir Abdelkader et les droits de l’homme, visions d’hier et d’aujourd’hui", Alger / Conseil de la Nation / Palais Zighoud Youcef
- 7 mai 2008, Conférence de Cheikh Khaled Bentounès, "L’Emir AbdelKader, un homme, un destin, un message", Saint Pierre de la Réunion / Conservatoire, Tel. : 02 62 35 14 01
- 15 - 27 avril 2008, Exposition "L’Emir Abdelkader, un homme, un destin un message", Toulouse / Médiathèque José Cabanis, 1, allée Jacques Chaban-Delmas 31500 Toulouse, Tel. : 05 62 27 40 00
- 5 avril 2008, Table ronde : "L’Emir Abdelkader : un homme de foi et de connaissance", animée par les Professeurs Christian Lochon et Mohamed Aiouaz, Paris / Institut Musulman de la Mosquée de Paris, 2, bis, place du puits de l’Ermite, Paris 5è
- 20 février 2008, Exposition philatélique sur l’Algérie, vente du timbre émis par La Poste en France, avec une oblitération spéciale, à l’effigie de l’Emir Abd el-Kader, Paris / Institut du monde arabe
- 26 janvier 2008, Concert-Hommage à Abdelkader, Musée national du château de Pau


- 15 - 16 décembre 2007, Vente par Algérie Poste d’une "Enveloppe 1er jour affranchie avec oblitération 1er jour illustrée"
- 21 - 30 juin 2007, Semaine de l’Algérie à Saint Pierre de la Réunion


- 6 novembre 2006, "L’Emir Abdelkader et le refus du clash des civilisations", Conférence - débat de Bruno Etienne, Tlemcen / Université Abou Bekr Belkaid / Bibliothèque Centrale
- 4 novembre 2006, "L’Emir Abdelkader et le refus du clash des civilisations", Conférence - débat de Bruno Etienne, Constantine / Université des sciences islamiques Emir Abdelkader


- 15 juin 2005, Conférence de Cheikh Khaled Bentounès, Bruno Etienne et Michel Levallois, Alger / Bibliothèque Nationale du Hamma / Avec le concours du Centre Culturel Français d’Alger
- 26 - 27 mai 2005, Colloque international sur l’Emir Abdelkader, Bibliothèque nationale d’El Hamma, Alger, Tel. : 213 (0)21 67 57 81/85, Fax : (0)21 67 29 99


- 3 décembre 2004 - 29 janvier 2005, "Abd el-Kader à Toulon, héros des deux rives" par la Ligue des Droits de l’Homme de Toulon


- 26 février - 24 mai 2003, "Un héros des deux rives : Abd el-Kader, l’homme et sa légende", Paris, Musée de l’Histoire de France, Hôtel de Soubise, 60, rue des Francs-Bourgeois, Paris 3è, Tel. : 01 40 27 60 96
- 22 février - 11 mai 2003, "Abd-el-Kader et l’Algérie au 19è siècle", Château de Chantilly


- 14 décembre 2002, "L’émir Abd el Kader : un homme, un destin, un message", Institut du Monde Arabe, Paris

Lire aussi
Emir Abd el-Kader > Bibliographie


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.