Algeriades > 2019 > Denis Martinez

  Denis Martinez, retour sur la fresque collective de Maamora (1973-2018)

En avril 1973, Mohamed Khadda, Denis Martinez, Zerrouki Boukhari et Mohamed Benbaghdad réalisent une fresque collective pour l’école du village de Maamora, dans la wilaya de Saïda. L’œuvre avait été créée en marge d’un séminaire organisé par l’université populaire de Saïda et le Théâtre régional d’Oran, dirigé par Abdelkader Alloula, sur le thème du "Rapport entre la révolution agraire et la révolution culturelle". 44 ans après, Denis Martinez apprend que la fresque a été miraculeusement sauvée d’une probable destruction durant la décennie de terrorisme grâce à la vigilance du chef des "Patriotes" (des miliciens civils chargé de l’autodéfense du village), qui l’a mise à l’abri. 44 ans après, Dominique Devigne filme le retour de Denis Martinez, emballé et ému, au village de Maamora où la fresque est toujours visible dans une salle de classe.(Vidéo ci-dessous)

Invité par le 9e Salon Djurdjura des arts plastiques, Denis Martinez y a fait une exposition personnelle intitulée ’’Sur le chemin des tajmaats’’, qui est le récit de son implication dans le Festival Raconte-Arts depuis une décennie. A la Maison de la culture Mouloud-Mammeri à Tizi Ouzou, on pouvait en outre assister à un programme de projections, à une performance de l’artiste ainsi qu’à une conférence sur son implication au long cours dans le Festival Raconte-Arts.

A peine vécues..., paru aux éditions APIC, est signé Denis Martinez et Dominique Devigne, sa compagne dans la vie. Avec des photographies et des articles de presse à l’appui, l’ouvrage revient sur trois actions menées, en 1986 et 1987, à Blida, In Amenas et Soumaâ, avec des élèves de Denis Martinez à l’École des Beaux Arts d’Alger ; trois actions dont les résultats n’ont pas tardé à être recouverts de peinture blanche par les autorités locales d’obédience FLN à In Amenas et Soumaâ, comme par les islamistes à Blida.

Chez Denis Martinez, des totems, talismans, figures et masques, ont longtemps balisé des parcours fléchés comme autant de cheminements initiatiques puisant, dans l’héritage de l’antiquité africaine et de l’artisanat maghrébin, les motifs d’un langage esthétique. Plus que "de simples clins d’œil ou la marque d’une filiation culturelle", l’universitaire Nourredine Saadi voyait dans "ces juxtapositions de dessins, de surfaces peintes, de sculpto-peintures avec les bestiaires décorés, les oiseaux de poterie traditionnelle, les bijoux de cuir chaouïs ou targuis [...], une recherche esthétique qu’on apparenterait au "marcottage" : replanter dans l’arbre de la création une tige ancienne pour de nouvelles racines" (Alger, 1988).

Né en 1941 à Mers el-Hadjadj près d’Oran, Denis Martinez suit l’enseignement de l’Ecole des Beaux-Arts d’Alger, puis de Paris jusqu’en 1962, date à laquelle il est nommé professeur à celle d’Alger. Le plasticien réalise sa première exposition personnelle en 1964, à la Galerie 54 tenue par Jean Sénac, et participe en 1967 aux manifestations de l’éphémère groupe "Aouchem".
Professeur aux Beaux-Arts d’Alger jusqu’en 1993, Denis Martinez vit et travaille à Marseille.

Depuis 2004, à l’invitation de "Raconte-Arts", un festival itinérant initié en Kabylie, Denis Martinez a réalisé de nombreuses interventions éphémères. En avril 2005, lors de ses "Causeries", la librairie Mauguin à Blida avait invité Denis Martinez et projeté Ouine Machi (2003), un documentaire de Jean Phan et Dominique Devigne, consacré aux dessins sur sable de l’artiste. En août, ce fut au tour de la librairie de Sarrant d’accueillir l’une de ses interventions éphémères, ainsi que la projection du film, en présence de Nourredine Saadi. Au printemps 2004, à l’initiative de l’association Marseille Migrations Méditerranée, une conférence-débat avait été consacrée à Denis Martinez en compagnie de l’écrivain et journaliste Arezki Metref. La rencontre s’était poursuivie avec une performance de l’artiste et une lecture-mise en espace de ses propres textes.



45 ans après, retour sur la fresque, miraculeusement sauvegardée, de Maamora (Wilaya de Saïda) > réal. Dominique Devigne


- 22 - 26 novembre 2018, Denis Martinez : "Sur le chemin des tajmaats", Tizi Ouzou / Maison de la culture Mouloud-Mammeri / 9e Salon Djurdjura des arts plastiques
> 22 novembre à 10 h : projection de Denis Martinez, un homme en libertés, un film de Claude Hirsch (75’, 2013)
> 23 novembre à 15 h : projection-débat de Le Festival Raconte-Arts à Aït Ouabene de Dominique Devigne (42’)
> 24 novembre à 14 h : Mais il est encore temps, lecture performance avec percussion de Denis Martinez, suivi d’un Débarquement en folie du carnaval Ayred, une création du groupe emmené par Rafik Haddouchi, séance avec débat
> 25 novembre à 14 h : Rêveur d’impossible, Denis Martinez dans l’aventure du Festival Raconte-Arts, conférence de Hacène Metref (directeur du Festival Raconte-Arts) et Youcef Merahi (poète et écrivain), séance avec débat
- 23 juin 2016, Denis Martinez, un homme en libertés, un film de Claude Hirsch (75’, 2013), projection en présence du réalisateur, Stains / Studio Théâtre
- 2 juillet 2015, Denis Martinez, un homme en libertés, un film de Claude Hirsch (75’, 2013), projection en présence du réalisateur, Lyon / Bibliothèque du 1er arrondissement, 7, rue Saint-Polycarpe, Lyon 1er
- 7 avril - 10 juillet 2015, "Denis Martinez, peintre algérien - et la poésie algérienne", Saint-Martin-d’Hères / Bibliothèque universitaire Droit - Lettres
- 7 janvier 2015, Denis Martinez, un homme en libertés, un film de Claude Hirsch (75’, 2013), projection en présence du réalisateur, Alger / Institut français
- 22 novembre - 21 décembre 2014, "Images et visages", exposition de dessins de Denis Martinez et des textes d’Ahmed Bedjaoui, tirés de l’ouvrage Images et visages au cœur de la bataille de Tlemcen (Alger, Chihab, 2013), Alger / Palais des raïs (ex-Bastion 23)
- 26 mai 2014, Denis Martinez, un homme en libertés, un film de Claude Hirsch (75’, 2013), projection en présence de Denis Martinez, de l’universitaire Nourredine Saadi et du réalisateur, Paris / Cinéma La Clef
- 6 mai 2014, Denis Martinez, un homme en libertés, un film de Claude Hirsch (75’, 2013), projection en présence de Denis Martinez et du réalisateur, Paris / Association de culture berbère
- 10 avril 2014, "L’Algérianité de Sénac", avec Hamid Nacer Khodja, Camille Tchéro, René de Ceccaty, Mourad Krinah et Denis Martinez, Alger / Institut français
- 1er mars 2014, Denis Martinez, un homme en libertés, réal. : Claude Hirsch (75’, 2013), Projection en présence de Denis Martinez et du réalisateur, Marseille / MuCEM / J4 | Auditorium Germaine Tillion
- 15 - 26 octobre 2012, Peintures de Denis Martinez, Limoges / Centre culturel Jean-Gagnant, 7, avenue Jean Gagnant, 87000 Limoges, Tel. : 33 (0)5 55 45 94 00
- 18 juillet - 30 septembre 2012, "50 années d’art algérien", Alger / Musée national des Beaux Arts, Dar Essalam, El Hamma, Alger, Tel/Fax : +213 (0)21 66 49 16
- 10 - 16 juillet 2010, Béjaïa / 7e Festival "Raconte-Arts"
- 23 juin 2009, 6e Festival "Raconte-Arts" :
> 17h : Projections de courts métrages vidéo de Dominique Devigne sur les interventions de Denis Martinez avec Raconta-Arts à Agouni Ahmed (2005), Aït Larba (2005), Aït Lahcen (2006), Aït el-Qayed (2007) et à Ighil Bouammas (2008)
> 18h, L’aventure de Raconte-Arts depuis 2004 en compagnie de Hacène Metref, Denis Martinez et M’barek Menad
> "Ils ont dit" : Performance de Denis Martinez, avec la complicité de M’barek Menad, accompagnement musical de Mohamed Bahaz, groupe Gnaoua de Blida, Vidéo de Dominique Devigne, Alger / Centre Culturel Français
- 10 - 17 juillet 2008, 5è Festival "Raconte-Arts" : Awal d izurar ghef idurar (La parole comme des perles sur la montagne), Ath Yenni | Ighil Bwammas | Tala n Tazart | Ath Ouabane
- 12 - 18 juillet 2007, 4è Festival "Raconte-Arts" : Cultures de montagne, cultures de résistance, Les Ouadhias | Aït Yahia Moussa
- 26 avril - 10 mai 2007, "5 moins 2 égal 3 fi ain chitan", Denis Martinez, Karim Sergoua, Ammar Bouras, Alger / Galerie Arts en Liberté, 40, rue Boualem Bouchafa, 16050 Kouba, Alger, Tel. : +213 (0)21 28 65 65
- 8 - 14 juillet 2006, 3è Festival "Raconte-arts" : L’Appel de la montagne, Ath Yenni | Les Ouadhias
- 17 août 2005, "Intervention éphémère de Denis Martinez", Librairie de Sarrant, Place de l’église, 32120 Sarrant, Tel. : 05 62 65 09 51
- 20 avril 2005, "Les Causeries blidéennes de la Librairie Mauguin", Blida
- 13 - 21 juillet 2004, 2è Festival "Raconte-arts", Ath Yenni
- 14 mai 2004, Phalanstère, 17-19, rue Fauchier, Marseille
- 12 septembre - 12 octobre 2003, "Jonctions", Friche la Belle de Mai, Marseille
- 17 juillet - 24 août 2003, "Le XXème siècle dans l’art algérien", Orangerie du Sénat, Paris ; 4 avril - 15 juin 2003, Château Borély, Marseille
- 25 avril - 29 juin 2003, Denis Martinez, "le désorientalisme", Musée des Beaux-Arts de Pau



Lire :
A peine vécues... de Dominique Devigne et Denis Martinez
Préface de Nourredine Saâdi
(Alger, Apic, 2017)

- Alloula, vingt ans déjà ! (Collectif)
Textes réunis et présentés par Nourredine Saadi
Contributions de Malek Alloula, Abdelmadjid Kaouah, Jawida Khadda, Denis Martinez (dessins), Benamar Mediene, Arezki Metref, Nourredine Saadi et Habib Tengour
(Alger, Apic, 2014)

- Images et visages au cœur de la bataille de Tlemcen
Textes d’Ahmed Bedjaoui, dessins de Denis Martinez
(Alger, Chihab, 2013)

- Denis Martinez, peintre algérien
de Nourredine Saadi
(Alger/Manosque, Barzakh/Le Bec en l’Air, 2003)

Lire aussi
Jonctions de Denis Martinez


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.