Algeriades > 2014 > Choukri Mesli

  Choukri Mesli

Chez Mesli, la sensualité du corps féminin se laisse déchiffrer dans un enchevêtrement de motifs énigmatiques et de signes, de lettres arabes ou tifinagh (berbère) et un raffinement de couleurs. Avec lui, la toile devient le lieu d’une quête esthétique et d’une exubérance symbolique nourries d’un legs plusieurs fois millénaire, "comme s’il voulait nous mettre dans l’avenir du temps avec une nostalgie douloureuse pour le temps passé, jamais retrouvé, jamais assouvi, notait son compagnon de route Rachid Boudjedra, parce que utopique, parce que nourri des chimères et des fantasmes d’un grand artiste dont la capacité à nous émouvoir est illimitée." *

Né en 1931 à Tlemcen, Mahmoud Choukri Mesli est élève de Mohamed Racim à l’École des Beaux-Arts d’Alger entre 1948 et 1951. C’est à cette époque qu’il participe à la fondation du "Groupe 51" avec en particulier les peintres M’Hamed Issiakhem, Mohamed Louail et le poète Kateb Yacine. Il participe aux Salons des Artistes algériens et orientalistes entre 1951 et 1953 et se rend à Paris où il entre à l’École supérieure des Beaux-Arts, aux premiers mois de la guerre d’indépendance.

Nommé professeur à l’École nationale des Beaux-Arts d’Alger en 1962, il prend part à la fondation de l’Union des Arts plastiques (UNAP), l’année suivante, et à celle de l’éphémère groupe Aouchem en 1967. Outre une fresque et trois sculptures implantées à Alger, le peintre, qui expose régulièrement depuis 1950, est représenté dans plusieurs musées et collections publiques.
Choukri Mesli réside aujourd’hui en France.

Tourné mi 2011 et fini d’être monté durant l’été 2012, Choukri Mesli, peintre et passeur de rêves est un portrait documentaire réalisé par Mostefa Djadjam. Le film est une commande de "Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011". (Crédit Photo : D.R.)



- 8 janvier - 7 février 2014, Choukri Mesli : Œuvres sur papier, Paris / Centre culturel algérien
> 8 janvier, vernissage et projection de Choukri Mesli, peintre et passeur de rêves de Mostéfa Djadjam
- 18 juillet - 30 septembre 2012, "50 années d’art algérien", Alger / Musée national des Beaux-Arts, Dar Es-Salam, El Hamma, Alger, Tel./Fax : +213 (0)21 66 49 16
- 4 juillet - 20 août 2009, "Mesli l’Africain" (Mesli the African), 2è Festival culturel panafricain d’Alger, Musée national d’art moderne et contemporain (MAMA), 25, rue Larbi Ben M’Hidi, Alger, Tel. : (0)21 30 21 30
- 13 décembre 2008 - 5 janvier 2009, "Choukri Mesli : Géomètre du désir", Lyon / Galerie Françoise Souchaud
- 28 avril - 19 juin 2008, "Les artistes internationaux et la révolution algérienne", Alger / Musée national d’art moderne et contemporain (Mama), 25, rue Larbi Ben M’Hidi, Alger
- 18 - 27 janvier 2008, "Choukri Mesli : Les Algériennes", Elne / 11e festival Maghreb si loin, si proche
> 26 janvier à 14h, Conférence de Benamar Médiene (Ecrivain, professeur d’histoire de l’art à l’Université d’Aix en Provence et ami du peintre), Espace Gavroche
- 5 septembre - 12 octobre 2007, "Art contemporain arabe", Alger / Palais de la Culture Moufdi Zakaria, El Annasser, Kouba
- 17 juillet - 24 août 2003, "Le XXème siècle dans l’art algérien", Orangerie du Sénat, Paris
- 4 avril - 15 juin 2003, Château Borély, Marseille



* Catalogue de l’exposition Palimpsestes de Tin Hinan (CCF d’Algérie, 1990)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.