Algeriades > 2014 > Chérif Kheddam | شريف خدام

  Chérif Kheddam

Chérif Kheddam est décédé le 23 janvier 2012, à Paris, à l’âge de 85 ans. La levée du corps à Paris a eu lieu, le 26, en présence d’une foule nombreuse venue lui rendre un dernier hommage. L’artiste a été inhumé, le 27, dans son village natal de Boumessaoud dans la wilaya (Département) de Tizi Ouzou. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs milliers de personnes. L’auteur, compositeur et interprète, qui souffrait d’insuffisance rénale, se tenait éloigné de la scène depuis plusieurs années. Ses deux dernières apparitions remontent à avril et juin 2009 sur la scène du Zénith à Paris, à la faveur d’un hommage à Kamel Hamadi et à Lounès Matoub.

Né en 1927 dans le village de Boumessaoud en Kabylie, Chérif Kheddam va à l’école coranique, travaille un temps à Alger avant de prendre le chemin de l’émigration à l’âge de vingt ans pour s’installer à Paris. Tout en travaillant à l’usine, il se met à la guitare, puis au luth.

Remarqué dès son premier enregistrement, Yellis etmourth-iw (Fille de mon pays), il est recommandé à Pathé-Marconi où il fait la rencontre d’Ahmed Hachlef, directeur artistique en charge du catalogue arabe. Pour s’affranchir des scribes auxquels il était courant de faire appel à l’époque, Chérif Kheddam se met bientôt au solfège et à l’harmonie, apprend à noter ses mélodies et s’initie, au contact du tunisien Mohamed el Jamoussi, aux modes de la musique arabe.
Le catalogue de Pathé Marconi où figure déjà Slimane Azem, aux côtés des égyptiens Mohamed Abdelwahab ou Farid el Atrache, accueille alors Chérif Kheddam.

À sa manière et tout au long de sa carrière, il va s’efforcer d’enrichir le répertoire de la chanson kabyle en l’amenant à s’ouvrir sur la modernité tout en préservant ses caractéristiques. Instrumentiste, compositeur, parolier, il est aussi découvreur de talents. Ses émissions à la radio algérienne ont entre autres révélé Lounis Aït Menguellet.

On ne l’avait pas revu sur scène à Alger depuis son gala de l’été 1993 à la salle Atlas. Pour le plus grand bonheur d’un public nombreux et fidèle au maître, Cherif Kheddam était de retour le 31 octobre 2005 à Alger, prélude à un second concert le 18 décembre à Paris.

Sa dernière grande apparition à Paris remontait, quant à elle, à 1997. Cette année-là, avec un orchestre international dirigé par Amine Kouider, Chérif Kheddam fêtait au Palais des Congrès ses 40 ans de carrière, entouré des grands noms de la chanson kabyle. Comme pour mieux valider cet hommage que lui a rendu feu Tahar Djaout en 1993 : "Celui qui a été l’enfant remuant de la chanson kabyle ne saurait se retirer sur la pointe des pieds".

Voix pionnière de la chaîne 2 de la radio algérienne, Nouara compte parmi les artistes révélés et encouragés par le maître Cherif Kheddam. A partir du milieu des années 60, tous les deux se sont régulièrement produit en duo. A la faveur d’un hommage à l’artiste disparu, Nouara était en concert, le 26 mai, à Montréal. (Photos DR)




Chérif Kheddam > Dha Dzayri (Algérien), Orchestre philharmonique international, dir. Amine Kouider (7’55, Live, Palais des Congrès à Paris, 1997)


Chérif Kheddam > Thilawin (Les femmes, Live, 5’47)


Chérif Kheddam > Sligh iyemma (J’ai entendu ma mère, Live, 7’06)


Chérif Kheddam > Ajelav T’mourthiw (Gandoura de mon pays, Live, 4’12)


Chérif Kheddam > Tsghanigh thamourtiw (Je chante mon pays, Live, 4’26)


Chérif Kheddam > Lemri (Le miroir, Live, 6’30)


- 23 mai 2014, Concert dédié au répertoire de Chérif Kheddam par Abder Halit, chant et oud, Marseille / Cinéma L’Alhambra / 9e Festival Tamazgha
- 26 mai 2012, Nouara : Concert-Hommage à Chérif Kheddam, Montréal / Théâtre Outremont, 1248, Avenue Bernard, Montréal H2V 2V6, Tel. : 514 495 99-44



Discographie :

- Cherif Kheddam, 40 ans de succès
Coll. Les Maîtres de la Chanson kabyle, vol. 2
(Club du Disque Arabe/Artistes Arabes Associés, 1995)

- Sortilèges
Piano et luth sur des musiques de Chérif Kheddam
Colette Merklen (Piano) et Mutlu Torun (Oud)
(Club du Disque Arabe/Artistes Arabes Associés, 1997)

La Colline oubliée
B. O. du film de Abderrahmane Bouguermouh
Adapté du roman de Mouloud Mammeri
(Traversières, 1997)



Lire :

- Chérif Kheddam ou l’amour de l’art de Tassadit Yacine
Chansons berbères contemporaines, textes berbères et français
(Paris, La Découverte, 1995)


- En concert : 28 juin 2009, "Hommage à Lounès Matoub", Zénith de Paris
- 3 avril 2009, "Hommage à Kamel Hamadi", Zénith de Paris
- 19 avril 2008, Takfarinas et ses invités, Invité d’honneur : Chérif Kheddam, Zénith de Paris
- 30 août 2006, Cherif Kheddam • Karima • Djamel Allam • Ahcène Abassi, Béjaïa / Stade de l’Unité maghrébine
- 31 octobre 2005, Alger / Coupole du 5 juillet
- 18 décembre 2005, Zénith de Paris

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.