Algeriades > 2015 > Cheikha Djenia | الشيخة الجنية

  Cheikha Djenia

La célèbre chanteuse de raï est décédée le 1er avril 2004 dans un accident de la circulation. Sur la route entre Sidi Bel Abbès et Tlemcen, sa voiture est allée percuter un arbre. Cheikha Djenia avait tout juste 50 ans.
Née Fatma Mebarki à Marhoum dans la région de Saïda, mariée à 16 ans, en fugue à 17, la future Djenia (littéralement, la Diablesse) se lance dans le chant au tournant des années 70. Représentante d’un raï proche de ses racines rurales, avec des textes qui célèbrent les étreintes brûlantes et les amours malheureuses, elle s’imposera au milieu des années 80, avec un raï plus synthétique, notamment après le succès de Rah igaber (Il drague), interprété en duo avec Cheb Abdelhak.
Digne héritière de Rimitti, Cheikha Djenia était l’une des figures les plus courues de la nuit oranaise. Le public parisien a pu apprécier l’énergie de sa voix, en avril 1999 au Zénith, en compagnie de Cheb Abdou et Messaoud Bellemou.
Elle ne s’était pas encore remise de la mort accidentelle de son compagnon et "berrah" attitré, lors d’un ratissage nocturne de l’armée en 2003.



- 2 - 3 mai 2015, Journées de la chanson bédouine : Hommage à Cheikha Djenia, Saïda



Cheikha Djenia | الشيخة الجنية
- La Diva du raï
(Buda Musique, 1996)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.