Algeriades > 2000 > Biennale des Cinémas arabes

  5e Biennale des cinémas arabes

Avec Omar Charif pour Président d’honneur, la cinquième édition de la Biennale organisée par l’Institut du monde arabe à Paris offrait un vaste panorama de films d’Egypte, de Syrie, du Liban, de France, des Pays Bas, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et, pour la première fois, du Soudan avec La Baraka du cheikh de Gadallah Gubara.
Entre une pensée à Taheya Carioca, l’une des grandes étoiles de la danse disparue en 1999, qui fut célébrée par plusieurs décennies de succès du film musical égyptien, et la projection d’une version courte (2 x 150’) du feuilleton à succès consacré à l’"Astre de l’Orient", Oum Kalthoum, la Biennale a rendu hommage aux "Nouveaux comiques égyptiens" et au travail de la Cinémathèque algérienne.
Un colloque enfin s’est tenu les 6 et 7 juillet sur "Acteurs et enjeux nouveaux dans le paysage satellitaire euro-arabe".



- 30 juin - 9 juillet 2000, 5e Biennale des cinémas arabes->http://www.imarabe.org], Paris / Institut du monde arabe

Lire aussi
7e Biennale des cinémas arabes
8e Biennale des cinémas arabes
6e Biennale des cinémas arabes


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.