Algeriades > 2015 > Ayad Ziani Cherif | زياني شريف عياد

  Ziani Chérif Ayad

Pour son retour en Algérie, avec un spectacle produit par le Théâtre régional d’Annaba, Ziani-Cherif Ayad a choisi de mettre en scène Noces de sang de Federico Garcia Lorca, dans une nouvelle traduction de Noureddine Saoudi : Ars ed-dem. La pièce, créée le 28 janvier à Annaba, sera donnée les 18 et 19 février à Alger, au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi, avant une tournée.

Avec une quinzaine de spectacles, ce familier des scènes du monde arabe a reçu de nombreuses distinctions depuis 1980. Ziani Cherif Ayad obtient dès 1983 le prix de la mise en scène aux Journées théâtrales de Carthage pour Galou laarab galou (Les Arabes ont dit), d’après le syrien Mohamed el-Maghout.
Suivent Hafila Tassir d’après "Le Voleur d’autobus" de l’Égyptien Ihsan Abdelqoudous et enfin Les Martyrs reviennent cette semaine, tiré d’une nouvelle de Tahar Ouettar. Présenté à Carthage en 1987, ce dernier spectacle a reçu le Grand prix du Festival.

Né en 1948 à Tlemcen, ancien élève de l’Institut national d’art dramatique et chorégraphique (Inadc), Ayad Ziani Cherif est comédien au Théâtre national algérien (Tna) avant de se tourner vers la mise en scène.
Il quitte le Tna en 1989 pour former Masrah el-Qalaa (Théâtre de la Citadelle) en compagnie de M’Hamed Benguettaf -qui signe la plupart des adaptations- et des comédiens Azzeddine Medjoubi et Sonia. D’El Ayta (Le Cri, Grand prix à Carthage 89) à Fatma, en passant par Mille hourras pour une gueuse de Mohammed Dib en (Limoges, 1994), le Théâtre de la Citadelle réalise un spectacle par an et se déplace régulièrement en tournée en Algérie, dans le monde arabe, en Europe et en Afrique. (photo Fatma, Alger, 1990, D. R.)

Après l’assassinat du dramaturge Abdelkader Alloula en 1994, Ziani Cherif Ayad part en France et crée La Répétition ou le rond-point de M’Hamed Benguettaf en Avignon, puis Wast Eddar (1995) et Arrêt fixe (1996), également de Benguettaf, à Limoges puis au Théâtre de la Commune à Aubervilliers.

Nommé en 2001 à la tête du TNA dont il fut directeur artistique au milieu des années 80, le metteur en scène a été remplacé à ce poste par M’Hamed Benguettaf en août 2003. Il était également en charge du théâtre dans le comité d’organisation de "Djazaïr 2003, une année de l’Algérie en France" pour laquelle il a notamment créé Nedjma de Kateb Yacine, un spectacle invité à la Comédie française.

Après El Machina (Le Train), un spectacle adapté de "Zenouba", le 3è tableau des Dires (El Agouâl) lui-même tiré de de la trilogie Les Généreux (El Adjouâd) d’Abdelkader Alloula, Ziani Cherif est revenu avec L’Etoile et la comète d’Arezki Mellal autour de la figure de Kateb Yacine.


- 5 mars 2015, soirée d’ouverture, Annaba / Théâtre régional Azzeddine-Medjoubi / 4e Festival national du théâtre féminin
- 18 et 19 février 2015, Alger / Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi
- 28 janvier 2015, générale, Annaba / Théâtre régional Azzedine-Medjoubi


Ars ed-dem (création)
D’après Noces de sang (Bodas de sangre) de Federico Garcia Lorca (1931)
Avec Lydia Larini, Mohamed Hadri, Ismahane Ferfare, Djamel Dendane, Raja Houari, Sami Gharissi, Michou, Mouna Bensoltane, Feriel Chorfi, Faten Kettar, Djallal Daroui et Nabil Rahmani
Traduction en arabe de Noureddine Saoudi
Scénographie et costumes : Arezki Larbi
Musique : Noureddine Saoudi


- 29 octobre 2009, "Table ronde sur les dramaturgies arabes contemporaines", en compagnie de Philippe Foulquié (Marseille), Roger Assaf (Beyrouth), Marina Barham (Beït Sala, Palestine), Zeineb Farhat (Tunis) et Pierre Abi Saab (Al Akhbar, Beyrouth), Modérateur : Ziani Cherif Ayad, Alger / Palais de la Culture Moufdi Zakaria


- 16 novembre 2009, L’Etoile et la comète d’Arezki Mellal, Mise en scène de Ziani Cherif Ayad, Journées Théâtrales de Carthage / El Teatro
- 27 octobre 2009, Alger / Palais de la Culture Moufdi Zakaria
- 2 - 3 juin 2009, Alger / Palais de la Culture Moufdi Zakaria
- 10 avril 2009 (version française), 11 avril (version arabe), Marseille / Friche la Belle de Mai, Tel. : 04 95 04 95 70

L’Etoile et la comète d’Arezki Mellal (Théâtre en français et en arabe)
Titre original : L’étoile noire
(Alger, Barzakh, 2008)
Mise en scène de Ziani Chérif Ayad
Traduction en arabe de Noureddine Saoudi
Scénographie de Mustapha Flici
Avec Tounès Aït Ali, Fattoum Habib, Malika Guemat, Tarik Bouarara, Wassila Arij, Mohamed Bouallag et Noureddine Saoudi (conteur-chanteur)


- 29 octobre - 3 novembre 2009 à 20h, El Machina, d’après El Agoual (Les dires) de Abdelkader Alloula, Mise en scène de Ziani Cherif Ayad, Esplanade de Riadh el-Feth (Chapiteau)
- 16 - 17 février 2009, Alger / Palais de la Culture Moufdi Zakaria / Auditorium

- 14, 15 et 16 avril 2007, Alger / Théâtre National Algérien
- 9 - 16 novembre 2006, En français, Marseille / Théâtre National de la Criée
- 23 octobre 2006, Lecture de l’œuvre, Théâtre de Cavaillon - Scène nationale
- 20 novembre 2006, Rencontre / discussion autour de l’œuvre d’Abdelkader Alloula animée par Benamar Mediene, professeur d’histoire de l’art, Marseille / Cité-Maison du théâtre, 54, rue Edmond Rostand, 13006 Marseille
- 22 - 25 novembre 2006, Le Sémaphore - Scène conventionnée de Port-de-Bouc, en coréalisation avec le Théâtre des Salins - Scène nationale de Martigues (en français et en arabe)
- 30 novembre - 1er décembre 2006, Théâtre de Grasse (en français et en arabe)
- 5 - 6 décembre 2006, Apt / Vélothéâtre (en français et en arabe)
- 8 - 10 décembre 2006, Marseille / Friche La Belle de Mai / Théâtre Massalia (en arabe)

El Machina (Le Train)
D’après Abdelkader Alloula
Adaptation et mise en scène : Ziani Chérif Ayad
Assistant pour l’adaptation : Azreki Mellal
Conseiller littéraire : Bénamar Médiene
Traduction : Mourad Senouci

Lire aussi
El Machina


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.