Algeriades > 2015 > Apulée

  Apulée de Madaure

Apulée est notamment l’auteur à succès du fameux Les Métamorphoses également connu sous le nom de L’Ane d’or (Asinus aureus), un ouvrage généralement considéré comme précurseur du "roman", avec le Satiricon de Pétrone dont ne nous sont parvenus que de larges extraits. Cet ouvrage du plus célèbre écrivain africain de son époque a été composé vers 161. D’inspiration grecque plus que latine, agrémenté d’épisodes comiques, Les Métamorphoses a traversé les siècles et jouit d’une fortune éditoriale unique dont beaucoup de Maghrébins ignorent à peu près tout.

Les Métamorphoses relate les aventures du jeune Lucius de Corinthe transformé en âne pour avoir voulu pénétrer les secrets de la magie. Lucius parviendra après bien des épreuves à retrouver sa forme humaine. Ce texte, souvent donné pour le premier grand roman occidental, "ce chef-d’œuvre, qui, dix-huit siècles après, ruisselle de jeunesse, de hardiesse et d’une drôlerie imaginative étonnante", pourrait être considéré, ainsi que le rappelle Assia Djebar, comme "le premier roman de la littérature algérienne". Pour l’écrivaine, "Les Métamorphoses devraient être traduites en arabe pour dire aux intégristes : Voici notre ancêtre en littérature."

Apulée, en latin Lucius Apuleius (v. 125, Madaure - v. 170, Carthage) est né à Madaure, aujourd’hui M’daourouch près de Constantine en Algérie, sous le règne de Hadrien. Issu d’une famille aisée, Apulée s’initie à l’art de la rhétorique à Carthage. Il voyage ensuite et complète sa formation en se rendant à Rome où il étudie le droit et la littérature et à Athènes où il se familiarise avec la langue et la philosophie grecques. Là il s’ouvre aux mystères religieux et à la magie, une quête qu’il poursuivra en Asie mineure.
De retour en Afrique, ce brillant touche-à-tout (musique, astronomie, médecine) s’établit à Carthage où il fut un rhéteur de grande notoriété. La ville lui érigea une statue de son vivant.

L’oeuvre d’Apulée compte également l’Apologie (Apologia), un plaidoyer où il se défend des accusations de sorcellerie dont il fut l’objet en 158, les Florides, un recueil de discours qui témoigne d’une vaste culture, des traités philosophiques, comme Le Démon de Socrate (De deo Socratis) et de la poésie.
Aux outils, aurait-il déclaré au proconsul, "je préfère un simple roseau à écrire, pour composer des poèmes dans tous les genres aussi appropriés à la baguette épique qu’à la lyre, au brodequin ou au cothurne. En outre, satires et énigmes, histoires variées, discours loués des orateurs, dialogues goûtés des philosophes, que sais-je encore ? Je fais de tout, en grec comme en latin, avec un même espoir, un zèle égal, un style semblable".

Un prix "Apulée" du premier roman a été institué en 2004 par la Bibliothèque nationale du Hamma. Doté d’un chèque de 100 000 DA, il devait être octroyé en décembre de chaque année. "Ce prix, établi en collaboration avec les éditeurs, est destiné à encourager les écrivains de fiction, à enrichir, par leur apport créatif, la bibliographie littéraire nationale dans le domaine de la production romanesque dans les langues arabe, française et tamazight", a tenu à préciser Amin Zaoui, le directeur d’alors de ladite Bibliothèque.

A l’initiative du Haut Commissariat à l’amazighité (HCA), un colloque international consacré à Apulée (Souk Ahras, 2015) a réuni des intervenants du Maroc, de Tunisie, de France, d’Italie, des États-Unis et d’Algérie, pour évoquer la figure de l’illustre enfant du pays, en même temps que celle d’un écrivain méditerranéen et universel.



- 30 mai - 1er juin 2015, colloque international "Regards croisés sur Apulée", Souk Ahras


- Les Métamorphoses ou L’Ane d’or ("Romans grecs et latins", Paris, Gallimard-La Pléiade, 1958, Traduction de Pierre Grimal ; Rééd., Gallimard-Folio, 1975, Préface de Jean-Louis Bory) ; Le Démon de Socrate (Paris, Les Belles Lettres, 1973 ; Rééd., Paris, Rivage-Poche, 1993)

Lire aussi
L’Ane d’or d’Apulée


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.