Algeriades > 2012 > Amazigh Kateb | أمازيغ كاتب

  Amazigh Kateb

Visible jusqu’au printemps sur son projet personnel, Amazigh Kateb a annoncé le retour de Gnawa Diffusion à la faveur d’un nouvel album en préparation. 6e opus de la formation, celui-ci devrait être prêt pour l’automne. Auparavant, une compilation en forme de best-of avec des remix et des inédits devrait sortir dès l’été.

De nouveau sur les routes depuis le printemps 2009, Amazigh Kateb a publié Marchez noir, un album solo entièrement autoproduit. "C’est un retour à ma liberté et à mon histoire personnelle", confiait l’artiste pour expliquer l’interruption de l’aventure à succès de Gnawa Diffusion, un groupe créé en 1989 à Grenoble et emmené par lui.

Gnawa Diffusion s’est longtemps imposé dans une veine gnaoui, ragga, rock et chaabi, avec le parti pris de revendiquer l’héritage afro-maghrébin sur des textes chantés en arabe et en français. Après quatre albums dont un "live" enregistré à Alger et quelque 500 concerts, la formation a effectué une tournée d’adieux, en 2007, avant la séparation et de nouvelles aventures pour ses membres.

Pour Amazigh Kateb, Marchez noir est "une insomnie en forme de manifeste : un manifeste pour l’amour, la révolution, le rire, la danse, la sueur et la résistance. Il correspond à un besoin de faire le bilan humain et artistique de vingt ans d’exil et de deuil, de route et de scène, de solitude et de collectif", avec des compagnons de voyage qui s’appellent Mohamed Abdennour (mandole, banjo et guitare), Amar Chaoui (percussions), Mehdi Ziouech (synthés), DJ Boulaone (scratch) et Samuel Flament alias Kweezy Doctor. Marchez noir, c’est surtout "une grande variété de sonorités ethniques, mises en relief et en valeur par des sons modernes" dans une célébration qui convoque "de la chanson chaâbi au raï, en passant par le gnawi, le ragga, le reggae, le rock, l’électro ou le hip hop..."

Sur les douze titres de ce nouvel album, "Bonjour" et "L’Africain" sont des textes de jeunesse du père, Kateb Yacine, disparu il y a vingt ans. Du célèbre écrivain, "parti trop tôt", le fils dit aussi, "Je ne rêve plus de mon père. Il est debout à mes côtés". Précisant sa pensée lorsqu’il déclare, "je me reconnais dans l’insoumission de mon père, et je sais que je la porte volontiers", Amazigh rappelle cependant qu’il s’agit bien d’un album personnel.

Sur le site de l’artiste, on peut déjà écouter un extrait du séduisant et inventif "Michel Choukrane", un titre résolument contemporain et déjanté au charme désuet. Chanté en arabe, en français et en anglais, "Michel Choukrane" décrit un personnage réel rencontré au Caire, "quelqu’un qui porte l’exil, la terre, le déracinement, la frustration, l’ici, l’ailleurs, les Ray Ban, le mobile, la carte bleue, et le flingue".

L’album Marchez noir a été étrenné le 17 octobre, en référence à la journée tragique d’octobre 1961, "pour évoquer les Algériens jetés dans la Seine par la police de Papon et dire que les années ont passé et que maintenant ce n’est plus possible de nous jeter dans la Seine, c’est nous qui nous jetons sur la scène. Une petite vengeance historique qui se prépare tranquillement".



Vidéo > Amazigh Kateb reprend War de Bob Marley sur Arte - "Métropolis"

Vidéo > Reportage de France 3 (4’48, 15 octobre 2009)


Vidéo > Manu Chao, Amazigh Kateb, Tiken Jah Fakoly > "Politic Kills" (7’11) sur Taratata n° 291, diff. 17/12/08 sur France 4


- En concert : 23 mars 2012, Biarritz / Festival Bi Harriz Lau Xori / L’Atabal, 37, allée du Moura, 64200 Biarritz, Tel. : 05 59 41 73 20
- 3 février 2012, Amazigh Kateb (ex-Gnawa diffusion) vidéo • Gaza Team • Z.E.P. (ex-M.A.P.) • Nouvel R et Kamilya Jubran, "Musiciens pour la Palestine" 2012/Les 10 ans, Angers / Chabada, par l’association Al Kamandjâti
- 10 décembre 2011, Saint Denis / Théâtre Gérard Philipe / Festival Africolor
- 26 novembre et 27 novembre, Stage chant avec Amazigh Kateb, Le Creusot / L’ARC
- 15 septembre 2011, Alger / Théâtre de Verdure
- 24 juin 2011, Toulouse / Rencontres Toucouleurs
- 4 juin 2011, Figeac / Cour du Puy, 46100 Figeac
- 21 mai 2011, Lons le Saunier / Théâtre, 4, rue Jean Jaurès, 39000 Lons le Saunier, Tel. : 03 84 86 03 03
- 7 mai 2011, Charleville-Mézières / Le Forum, 18, avenue Jean Jaurès, 08000 Charleville Mézières, Tel. : 03 24 32 44 40
- 1er et 2 avril 2011, Paris / Centre Culturel Algérien
- 27 mars 2011, "Journée contre l’oubli" à l’initiative de l’association "Ajouad Algérie Mémoires", avec la participation de Amazigh Kateb • Samira Brahmia • Cheikh Sidi Bemol • Gaada Diwane de Bechar • Essi Moh • Guem & Guests, Paris / Cabaret sauvage
- 14 mars 2011, Lons-le-Saunier / Maison d’Arrêt
- 5 février 2011, Amazigh Kateb • Idir, Rumilly / Quai des Arts


- Théâtre : 26 novembre 2011, Spectacle poétique : Le Poète comme un boxeur de Kateb Yacine, par la compagnie El Ajouad, Le Creusot / L’ARC
- 17 novembre 2011, Spectacle poétique : Le Poète comme boxeur, Alger / Centre Culturel Français

Le Poète comme boxeur de Kateb Yacine
Mise en scène : Kheireddine Lardjam
Dramaturgie / Montage : Samuel Gallet
Musique et Chants : Amazigh Kateb
Interprètes : Samir El Hakim et Amazigh Kateb

- 2 novembre 2011, Parcours de création 2 : lectures d’extraits des Borgnes de Mustapha Benfodil, Le Creusot / L’ARC



Amazigh Kateb

- Album solo : Marchez noir
(Iris Music/Harmonia Mundi, 2009)
(Sortie : 22 octobre)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.