Algeriades > 2004 > Ali el-Khencheli

  Ali el-Khencheli

Ali el-Khencheli était l’une des plus éminentes figures du chant des Aurès aux côtés de Aïssa Djermouni et de Beggar Hadda, deux autres grandes voix populaires révérées dans les années 5O. Accompagnée d’une percussion (bendir) frappée à la main et du bourdonnement parfois continu d’une flûte en roseau (gasba), sa puissante voix de fausset illuminait le répertoire chaoui qu’il a longtemps représenté.
Entamée en 1935, sa carrière de musicien (il fut un percussionniste renommé au bendir), d’interprète et aussi de compositeur, a été d’une exceptionnelle longévité. Le public parisien a eu l’occasion d’applaudir Ali el Khencheli, lors d’une programmation spéciale à l’Opéra Garnier, durant l’édition 1994 du festival Paris Quartiers d’Été.
L’artiste s’est éteint le 1er avril 2004, dans sa ville natale de Khenchela, à l’âge de quatre-vingt-dix ans.

Ali el-Khencheli
- Chants des Aurès
(IMA/Harmonia Mundi, 1999)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.