Algeriades > 2019 > Ali Amran | ⵄⵍⵉ ⵄⴰⵎⵔⴰⵏ | علي عمران

  Ali Amran > Tidyanin

5e album dans la quête pop-rock d’Ali Amran, Tidyanin, qu’on pourrait traduire par la saga ou encore la geste (des Imazighen, des Berbères), est sorti le 5 octobre (La Trackasserie / L’Autre Distribution). Il a été réalisé en collaboration avec le musicien et producteur américain Bob Coke connu pour son travail avec Jeff Beck, Alain Bashung, Noir Désir, Ben Harper ou encore Souad Massi pour son tout premier opus, Raoui, en 2001. L’album à l’énergie rock contagieuse, qui compte plusieurs pépites comme "Tidyanin", "Lxid", "Ma-d dunit ik", "S-anda akka" et aussi "Lwennas", un hommage à Lounès Matoub, a été étrenné le 13 octobre au Pan Piper à Paris devant un public conquis. Toute l’énergie rock de l’album s’est libérée sur scène, avec les riffs de guitares saturés de Youva Sid et Michael Benjelloun et un public ardent sur les titres du nouvel album et reprenant de plus belle des succès de l’artiste comme "Tabalizt" (La Valise).

La chanson d’expression kabyle des trois dernières décennies a donné naissance à une pléiade de nouvelles figures mais à peu d’albums ambitieux et nécessaires, dont on citera volontiers ceux d’Iness Mezel ou d’Akli D., au regard de la qualité de leurs propositions artistiques et de leur volonté d’arrimer, sans complexes, leurs productions au grand mix planétaire. L’autre grande surprise est sans conteste Ali Amran qui s’est rendu absolument incontournable en quelques années, même s’il aime à rappeler qu’il est dans le paysage depuis vingt ans. L’artiste, au charisme indéniable doublé d’une grande simplicité, possède une voix charmeuse pour chanter des textes et une parole mûrie avec la tranquille assurance de celui qui a fait du chemin depuis ses années d’étudiant à Tizi Ouzou, dans le chaudron du mouvement de revendication culturel berbère. Nourri depuis cette époque de pop et de folk, Ali Amran a pris le parti de faire résonner ses textes et d’"articuler la mélodie kabyle avec la façon de jouer rock à l’anglo-saxonne" pour l’ouvrir "à ceux qui ne la connaissent pas, au plus grand nombre".

De là d’où je viens, rappelle l’artiste, c’est "la percussion qui tient le rythme et on chante sur la percussion et tout le reste, c’est de l’unisson". Il m’a donc fallu aborder beaucoup de "rythmes typés avec des arrangements nouveaux pour trouver une façon d’interpréter cela dans la logique de la musique occidentale". Pour l’enregistrement, Bob Coke a suggéré que Fabien Mornet (guitare), Franck Mantegari (batterie) et Daniel Largent (basse), des musiciens qui ont l’habitude de jouer ensemble et qui accompagnent Ali Amran sur scène, enregistrent ensemble les bases de l’album, "en live pourrait-on dire. Ensuite, j’ai enregistré ma guitare et ma voix. Le son est évidemment plus cohérent, plus en interaction"

Production de la maturité, Tidyanin s’impose comme une évidence, avec une ballade en particulier qui résume l’esprit de l’album en lui donnant son titre. Avec l’excellent et entraînant "Tidyanin", Ali Amran prend soin de regarder dans le rétroviseur des Imazighen en clamant "Anda-tent tgeldiwin n zik/leqsur imnayen, asamar amalu/Ur turid ara tidyanin-ik/tzerr’ed awalen, yetsadam wadu (Où sont les royaumes d’antan/Les palais et les cavaliers partout/Tu n’as pas écrit ta saga/Tu semais des paroles et le vent en emportait), avant d’avertir, "Achhal ara tkemmled akka/Stghennant kan i tettfed/A’win s i d-teglid yekfa/Ansi niden ur d-tenfiqed/Ayla-k ma ur thudred-t ara/Mi yenger ad t-tdefred" (Jusqu’où iras-tu dans cet état/Tu ne tiens plus que par entêtement/Tu as épuisé ton viatique/Mais tu ne t’es pas renouvelé/Si tu ne prends pas soin de ton patrimoine/Tu disparaîtras avec).


L’album est porté par plusieurs autres titres efficaces comme "Lxid" (Le Fil) où la délicate position du funambule se veut métaphore des équilibres précaires d’un pays et de ses représentations.


On relèvera "Ma-d dunit ik" (Quant à ta vie) sur le cours de l’existence qui file et "glisse entre les doigts", au pays comme dans l’exil, et "S-anda akka" (Où vas-tu ?) autour des rêveries suscitées par la découverte de la mer au passage d’un bateau et ses promesses de nouveaux horizons. Il y a aussi "Lwennas", l’hommage d’Ali Amran à Lounès Matoub sur un rythme hawzi, dans l’esprit du chanteur rebelle assassiné en 1998.


Au bout de plusieurs écoutes, d’autres titres s’imposent encore comme "Tlatin" (La Trentaine) ou "Dderz n lfetna" (Le Bruit de la guerre), titre électrisé comme son thème, qui lui fait dire à qui veut l’entendre, "Sel-as i dderz n lfetna/La iremmeg neb’id/I zerre’ deg webrid/ Sel-as i dderz n lfetna/ La iremmeg neb’id/La yesserwath di tmura/Yebda zman ajdid" (Écoute le bruit de la guerre/Qui tonne au loin/Il ne sème que larmes et malheurs sur son chemin/Écoute le bruit de la guerre/Qui tonne au loin/Il détruit des pays entiers/C’est le nouvel ordre qui s’en vient".
Il y a enfin "Celui que tu penses", un bonus chanté en... français et en anglais.

Message d’espoir malgré les embûches, adressé à la jeunesse de Kabylie, d’Algérie et du monde, "Tidyanin" s’impose aisément comme l’album de l’année. A écouter et offrir sans modération.


Nouvel album > Tidyanin
(La Trackasserie / L’Autre Distribution, 2018)
Sortie : le 5 octobre



En concert : 5 juillet 2019, Amiens / Festival Voyage au cœur de l’été

- 7 juillet, Fort d’Aubervilliers
- 23 août, Dreux / Festival L’été sous les charmes
- 17 octobre, Bobigny / Pablo Neruda
- 22 novembre, Oignies / Le Métaphone
- 14 décembre, Nantes / Festival Tissé métisse


- 29 mai 2019, Ouled Fayet / Opéra d’Alger
- 13 avril 2019, Pont Péan / Espace Beau Soleil
- 2 février 2019, Le Blanc-Mesnil / 2 Pièces Cuisine, 42, avenue Paul Vaillant-Couturier, 93150 Le Blanc-Mesnil
- 12 janvier 2019, Blois / Maison de Bégon
- 11 janvier 2019, Nanterre / Maison de la musique
- 1er décembre 2018, Colombes / MJC
- 13 octobre 2018, Paris / Pan Piper

Lire aussi
Ali Amran


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.