Algeriades > 2013 > Ali Akika

  Jean Sénac, le forgeron du soleil

"En mettant fin à la vie de Jean Sénac le 30 août 1973 à Alger, ses assassins avaient cru le réduire à jamais au silence. Ils se sont trompés puisque sa voix est chaque jour un peu plus forte. Témoins de cet engouement : la publication des œuvres complètes de ce grand poète, les innombrables colloques et émissions radiophoniques qui lui sont consacrés et enfin la réalisation de films comme Jean Sénac, le forgeron du soleil". Les témoignages à la fois émouvants et bouleversants de ceux qui l’ont connu, les archives filmiques inédites, la voix généreuse du poète à la radio, la découverte de ses voyages dans les territoires de la poésie et de la politique, font de ce film un document précieux sur la vie de ce "Juste" et sur le pays qui l’a vu naître, "cette mère Algérie douce à ses lèvres" comme il l’a toujours chantée."

Né en 1945 à Jijel en Algérie, Ali Akika vit en France depuis 1965. Enseignant, il réalise plusieurs courts métrages et des documentaires comme Les Enfants d’octobre (2000), qui revient sur la manifestation algérienne du 17 octobre 1961 à Paris, et Isabelle Eberhardt, ou la fièvre de l’errance (2008), tourné sur les traces de l’écrivaine à El Oued, Alger, Béchar, Kenadsa et Aïn Sefra où elle est enterrée.



- 2 décembre 2013, Festival Strasbourg-Méditerranée / Maison de l’image, entrée libre



Jean Sénac, le forgeron du soleil
un film d’Ali Akika
(Doc., 58 min., Fr, 2003)

Lire aussi
Les Enfants d’octobre d’Ali Akika


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.