Algeriades > 2016 > Abde Bouhadef

  Abdé Bouhadef

Né en 1945 à Beni Yenni en Kabylie dans une famille d’armuriers, diplômé de sciences économiques et de statistiques, Abderrahmane Bouhadef vit et travaille en France depuis 1968.
S’il découvre la sculpture sur métal avec Philippe Hiquily au début des années 70, c’est en 1975 après un séjour dans le Sahara algérien qu’il se met à sculpter des roses des sables en laiton. Fasciné par le processus même de la formation du désert pour lequel il a éprouvé un véritable coup de foudre, il entame une recherche en interrogeant le lent travail des éléments sur le sable et la roche.
"C’est là, dira-t-il, que j’ai essayé de me frayer un chemin pour m’exprimer avec le sable, le vent, et peut-être un jour avec le feu".
Dans des tons le plus souvent ocres ou dorés, le sculpteur donne naissance à des compositions riches d’une secrète force tellurique d’où toute trace d’outil a été soigneusement effacée.
Abdé Bouhadef expose depuis 1978. Il a signé une dizaine de réalisations, en collaboration avec Gérard Singer, à Paris, Évry, Saint-Chamond, Grenoble, Chicago ou Damas.



- 3 - 21 mai 2016, Paris / Cité internationale des arts / Musée du Tout-Monde (musée nomade et itinérant, conçu par Édouard Glissant)
- 15 janvier - 28 février 2004, Louis Nallard (peintures), Abdé Bouhadef (sculptures), Paris / Galerie Jeanne Bucher
- 13 septembre - 30 novembre 2003, "Mère Algérie. Couleurs du Sud", Musée de Gajac, 47300 Villeneuve-sur-Lot

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.